Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2012

Video et traduction de l'hommage de José Tomas à El Fundi.

jt (1).JPGfundi.JPGSamedi, l'aficion de Fuenlabrada a rendu un vibrant hommage à leur torero qui vient de se retirer des ruedos.

Face à ses proches, à de nombreux toreros et des aficionados, El Fundi a reçu la sympathie de tous, à la hauteur de son parcours exemplaire.

Le moment fort sera évidemment l'hommage rendu par José Tomas

 

Cliquer sur photo d'El Fundi pour retrouver l'entretien du Maestro au campo.

Video et traduction ci jointe...


Invité surprise, José Tomas a prononcé un superbe discours face à El Fundi noyé par l'émotion.

Un discours à l'image de son toreo: des verbes et des adjectifs aussi précis que ses toques, un message court, simple et profond. Qui dit tout en quelques phrases. Comme ces faenas.

Un discours que le Maître de cérémonie conclura par une citation de Belmonte plein d'à propos :

" On torait comme l'on est et quand on écoute José Tomas, on comprend pourquoi il torait ainsi".

Rien à rajouter...

 

Traduction:

Après avoir diffusé une photo de José Tomas, becerrista et tout gamin, dans le patio de cuadrilla au côté d'El Fundi, le Monstre de Galapagar débute son discours:

"Même si c'était la 1ère fois que j'ai fait le paseo avec El Fundi, ma présence ici se justifie par les différentes corridas que l'on a réalisées ensemble au cours des dernières années.

Pendant cet hommage si sincère que te rend ta ville, ta famille, tes amis, tes compañeros, je voudrais juste te dire une phrase de José Alfredo Jimenez (Mexique), un des meilleurs compositeurs -si ce n'est le meilleur du monde- de musique ranchera:

" il ne faut pas arriver 1er, mais il faut savoir arriver".  

Toi tu y es arrivé à travers un chemin rempli de "valor" (courage) et de "valores" (valeur). Des valeurs comme l'honneté, le dépassement de soi, le sacrifice, la responsabilité, la sensibilité que tu démontres en permanence, la loyauté envers ta profession.

Toutes ces valeurs ont toujours été très présentes dans la tauromachie mais tous n'y ont pas été aussi fidèles que toi.

La trajectoire d'un torero n'est jamais facile et la tienne de l'a pas été. Mais tu l'as mené de manière exemplaire en évoluant au niveau artistique. 

Pour y parvenir, il t'a fallu beaucoup de force, de patience et "une âme d'acier". Comme torero et compañero, je voudrais te dire aujourd'hui tout mon respect et mon admiration d'abord sur la façon de mener ta carrière.

Mais aussi, "mi orgulo" d'avoir pu toréer avec toi dans toutes ces corridas où on a fait le paseo ensemble. 

Attendre la rentrée d'un toro en te regardant toréer depuis le callejon a été un véritable privilège pour moi.  ¨

L'unique chose que je te souhaite, c'est que "cette ame d'acier" rencontre le nouveau chemin que tu vas écrires. Félicitations Maestro.

 

Les commentaires sont fermés.