Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/11/2012

Entretien intégral de Denis Loré sur Cayetano Ortiz paru ce jour dans Midi Libre

 

LORE ORTIZ.JPGDenis Loré : « On va se battre pour que Cayetano Ortiz exprime son talent » 

Remonté contre les doutes que j'ai pu exprimer dans Midi Libre, le nouvel apoderado de Cayetano Ortiz nous a accordé un long entretien où il nous a fait partagé son ambition et son  son projet pour l’espoir biterrois.

Avec son esprit combatif, Denis Loré reconnaît qu'il va falloir lutter pour offrir des opportunités au novillero. Avec Cesar Perez, il ont commencé à contacter les empresas pour une temporada qui devrait avoir une coloration essentiellement espagnole.

Il promet également un hiver intensif à Cayetano Ortiz pour enfin parvenir à se libérer dans le ruedo alors que ses supporters l'ont senti sur la retenue durant la dernière temporada.

Lors de cet entretien, on a retrouvé un Denis Loré combatif et volontaire, comme à ses plus belles heures dans le ruedo lors des Miuradas biterroises.


denis loré,cayetano ortiz,loré apoderado ortiz,cesar perez denis loréVous serez, avec Cesar Perez, le 5ème apoderado de Cayetano Ortiz…

Je conteste ce calcul car Ruiz Miguel était le Professeur de Gaétan à l’école taurine de Gibraltar en novilladas non piquée. Pour son passage en piquée, Luis Alvarez est devenu son apoderado. Ayant peu torée sous sa direction, Serge Almeras et Jean-Marie Bourret lui ont donné un coup de main en 2011. Quand le 1er s’est retiré, Bourret a demandé à Robert Margé de l’apoderer avec lui. Nous ne serons donc que ses 3èmes apoderados.

 

Pourquoi s’occuper de Cayetano Ortiz après une saison 2012 inaboutie ?

J’ai décelé le talent de ce novillero depuis longtemps. Je suis son évolution depuis cinq ans. Il est vaillant, il ne bouge pas devant le toro et il peut « fonctionner ». C’est vrai qu’il ne s’est pas totalement libéré cette année dans l’arène et ses qualités sont masquées par une certaine froideur. On va travailler dur cet hiver au campo, en tientant et en tuant des toros en privé, améliorer quelques détails techniques pour transmettre plus en s’extériorisant. Croyez-moi, vous verrez un autre Cayetano dans le ruedo en 2013.

 

Les grandes arènes françaises sont solidaires depuis un an, les portes ne risquent-elles pas de se fermer ?

J’ai conscience qu’il ne va pas toréer 15 novilladas en France mais on y fera quelques paseos. Mais, notre communiqué pour officialiser notre union, est basé sur l’Espagne où Cayetano n’a eu qu’un contrat (annulé) cette année. On va se battre avec César Perez pour l’imposer dans ce pays car si on veut prendre l’alternative avec du poids, il faut se faire connaître du public des grandes arènes ibériques. Aujourd’hui, c’est un handicap dans son passeport de novillero et je suis bien placé pour dire. Car le regret de ma carrière est d’y avoir peu torée. Notre objectif, c’est l’Espagne.

 

denis loré,cayetano ortiz,loré apoderado ortiz,cesar perez denis loréEtre apoderado indépendant n’est-il pas handicapant pour recourir aux habituels échanges ?

Ca peut l’être. Mais si on a fait cette proposition à Cayetano, c’est que nous avons travaillé et noué des contacts en amont. Le talent de ce torero mérite qu’on se batte pour qu’il s’exprime. Je ne veux pas annoncer un nombre de contrats, mais nous avons déjà des pourparlers.  On ira discuter avec les empresas, on communiquera dans les médias taurins et on s’appuiera sur notre relationnel. César Perez a torée plus de 100 corridas, habite en Espagne et connaît beaucoup de monde. Etre apoderado d’Alberto Aguilar avec Simon Casas, m’a permis de rencontrer les grandes empresas de l’autre côté des Pyrénées et mon passé de matador de toros plaide pour moi en France.

 

Intégrer Madrid, Séville ou Zaragoza est-il envisageable ?

C’est notre travail de téléphoner. Il faudra se mettre autour d’une table pour discuter. L’objectif est bien de rentrer dans ces grandes arènes et dans les plazas de 2nde catégorie où vont toutes les grandes figuras. Je prends les paris qu’il va y toréer en 2013 malgré la crise économique. On va privilégier la qualité à la quantité pour que Cayetano Ortiz torée dans les arènes de répercussion. L’essentiel est de se produire dans les meilleurs endroits possibles. On va lutter pour.

 

Qu’espérez-vous amener à Cayetano Ortiz ?

On a déjà des idées pour le faire progresser sur des détails techniques pour qu’il se libère pleinement dans le ruedo. On ne lui fera pas de cadeau et on va bien se préparer cet hiver. Mais, être apoderado ne se réduit pas à trouver des contrats. Cela inclut également l’entraînement, la communication, l’accompagnement. Avec la cuadrilla, on forme un groupe qui se battra toujours derrière lui. Pour le soutenir dans les bons moments comme les mauvais. Pour qu’il soit en confiance et s’exprime pleinement. Vous savez, le torero est la locomotive qui se retrouve seul sur le sable avec sa muleta. Si on veut que le train avance, il faut que la cuadrilla – les wagons – soit unie autour de lui comme une famille.

 

Un dernier mot ?

Si on a décidé d’apoder Cayetano Ortiz, c’est que je suis convaincu que derrière la grande figura qu’est Sébastien Castella, il y a la place pour un second torero à Béziers.

 

Recueilli par Stéphan GUIN

 

denis loré,cayetano ortiz,loré apoderado ortiz,cesar perez denis loré

 

 

12:00 Publié dans Entretiens | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.