Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/12/2012

La crise touche de plein fouet la Fiesta Nacional...

MAESTRANZA.JPGLors de son étude annuelle sur le nombre de spectacles taurins programmés en 2012, les chiffres publiés par "6 Toros 6" témoignent de l'ampleur de la crise qui touche de plein fouet la Fiesta Nacional.

Le mouvement risque d'ailleurs de s'accentuer en 2013 car l'empresa de Séville envisage déjà de réduire de 5 corridas la prochaine Feria d'Avril et l'empresa Chopera tente, en vain, de réduire de moitié sa programmation à Malaga.

 

SPECTACLES TOTAL 1ère Cat. 2ème Cat. Autres
2007 2204 202 297 1705
2008 1894 201 268 1425
2009 1491 203 245 1043
2010 1368 199 241 928
2011 1231 191 220 820
2012 1019 165 190 664

 


CORRIDA TOTAL 1ère Cat. 2ème Cat. Autres
2007 1035 128 211 696
2008 906 131 194 581
2009 705 131 172 402
2010 662 129 178 355
2011 621 125 162 334
2012 535 108 140 287

Après deux temporadas où la crise qui touche les corridas en Espagne semblait s'atténuer, avec seulement 40 corridas perdues, 2012 a été marquée par la perte de 86 spectacles (-14%).

Sans surprise, les corridas dans les arènes mineures sont touchées en 1er lieu car les petites municipalités n'ont plus les moyens pour les organiser.

Plus inquiétant, la tendance n'épargne plus les grandes arènes puisque celles de 1ère catégorie ont perdu 17 spectacles (-14%) et celles de seconde 22.

La cuvée 2013 s'annonce pire encore et cette situation de crise ne sera pas sans conséquence pour les professionnels à l'exception d'une quinzaine de toreros épargnés. Les subalternes et la grande majorité des matadors de toros subissent cette chute de 50% des corridas en 5 ans soit 500 paseos de moins de réalisés!

Le pire est certainement pour les ganaderos qui voient leurs coûts augmenter (prix des céréales, normes sanitaires...) avec un effet ciseau où la production augmente au moment où la demande s'effondre. Bref, une situation pour catastrophique pour la grande majorité des éleveurs qui pènent pour vendre leur production à un prix décent.

 

NOVILLADAS TOTAL 1ère Cat. 2ème Cat. Autres
2007 665 59 50 556
2008 517 57 36 424
2009 411 56 36 319
2010 392 52 29 311
2011 336 53 28 255
2012 246 43 22 181

La situation qui touche l'échelon inférieur est pire encore car en 2012 ont été organisées 90 novilladas de moins (-27%!). Pire, les novilleros n'auront bénéficié de seulement 65 courses dans les arènes importantes (1ère et 2ème) pour faire preuve de leur talent. Cette situation devient très inquiétante pour l'avenir et assurer un renouvellement de l'escalafon.

Là aussi, la crise de la dette interdit aux villages d'organiser leur novillada annuelle pendant les Ferias dont le nombre a été divisé par trois en cinq ans dans les arènes mineures.

Dans une Espagne qui n'aperçoit toujours pas un coin de ciel bleu dans sa conjoncture économique, les professionnels taurins ne pourront pas s'exonérer d'une refonte du système pour en assurer la pérénité.

La solution passera évidemment par la qualité:

  • Dans la présentation du bétail et la diversité des élevages au cartel.
  • Dans la programmation qui devra laisser place à la créativité pour sortir des mêmes cartels, toujours avec les mêmes toreros et les mêmes ganaderias. La Feria des Vendanges à Nîmes est le parfait exemple qu'une programmation de haut niveau attire l'aficion.

Mais, retrouver un niveau de Prix plus en adéquation avec le pouvoir d'achat du public sera aussi une nécessité. Surtout en Espagne. Le prix des places est un frein pour les jeunes espagnols, premières victimes du chômage, et les familles modestes.

L'accès aux arènes avec des places abordables pour tous les budgets (cf Las Ventas) permettra de renouveler l'aficion et re-conquérir un nouveau public. Évidemment, chacun devra participer à l'effort. Empresa, comme toreros...

Dans cette photographie bien terne, la France fait figure de petit paradis.

 

Demain dans Corrida y Campo, analyse des stats en France.

 

10:19 Publié dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.