Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/12/2012

Suite et Fin de l'Entretien avec Roman

ROMAN 2 OREILLES.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Après une 1ère partie de l'entretien hier, Roman évoque sa blessure qui a perturbé sa temporada 2012 et ses projets pour 2013...


ROMAN MULETA.jpgVous avez pourtant torée toute la saison handicapé par une blessure au pied …

Lors d’un tentadero en avril, une becerra m’a écrasé le pied et fracturé le 5ème métatarse. J’ai été plâtré pour six semaines mais je l’ai ôté au bout de trois semaines pour toréer à Moralzarzal. J’ai rechuté de cette fracture après cette novillada. J’ai du subir trois nouvelles semaines de plâtre avant de toréer à Pamplona. Au final, je fais 18 paseos  même si j’en perds trois à cause de cette blessure.

 

Votre présentation en France sera gâchée par cette blessure …

Après Pamplona, je n’ai plu souffert du pied pendant deux mois. Par malchance, à la fin de ma 1ère faena à Nîmes, le Fuente Ymbro m’a marché sur le pied et provoqué une nouvelle fracture. J’ai eu beaucoup de difficultés pour le tuer car je boitais énormément. Ensuite, il m’était impossible de combattre le second. J’ai perdu mes novilladas de Murcia et Galapagar les deux jours suivants.

Comment s’est déroulée la fin de temporada ?

On m’a pratiqué une infiltration ce qui m’a permis d’honorer mes cinq derniers cartels à Algemesi, Arnedo, Lorca, Guadarrama et Valencia. J’ai immédiatement été opéré au lendemain de ce dernier triomphé et je reste encore immobilisé à ce jour.  

Comment envisagez-vous la temporada 2013 ?

En principe, je dois débuter la saison à Castellon avant d’enchaîner à Valencia. L’idée est également de me présenter à Madrid et Séville et de toréer un maximum de novilladas. J’aimerais également avoir un cartel en France après cette 1ère expérience avortée. J’espère que mon apoderado Simon Casas me répètera à Nîmes et je voudrais toréer dans toutes les arènes françaises.

Quand allez-vous commencer votre préparation hivernale ?

J’espère avoir totalement récupéré de ma blessure en fin d’année. Je devrais partir en Andalousie après « los Reyes » chez Ricardo Gallardo à la finca de Fuente Ymbro car il m’est impossible de tienter à Valencia. Je ferai le tour des tentaderos dans les élevages de la « ruta del toro ».  

Santiago Lopez est reconnu dans le mundillo pour sa capacité à dénicher de nouveaux talents. Quel est son secret ?

Santiago m’apporte énormément. Il m’accompagne au quotidien, vient avec moi au campo et on échange en permanence. Techniquement, c’est un apport très important car il me transmet ton son savoir. Il a une manière de faire très particulière. C’est quelqu’un qui est en éveil 24h sur 24 pour son torero. Il recherche en permanence ce que je pourrais améliorer dans mon toreo pour trouver les détails qui font progresser. On regarde beaucoup de vidéos et j’en tire des enseignements pour évoluer.

ROMAN DORIAN tendido 7.jpgQuels sont les maestros qui vous inspirent dans votre toreo ?

J’aime le toreo où on enganche les toros devant, où on les amène loin derrière en baissant la main. Dans ce style, j’apprécie notamment des toreros comme El Juli ou Miguel Angel Perera.

Votre objectif est de prendre l’alternative en 2013 ?

Je pense faire toute la temporada 2013 comme novillero car il faut arriver préparé et avec force au doctorat. Je fais confiance à Santiago Lopez et Simon Casas pour me dire quand je serai vraiment prêt pour prendre l’alternative.

 

Une oreille face aux Fuente Ymbro le 25/07/12 à Valencia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:21 Publié dans Entretiens | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.