Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2013

El Pilar, une référence pour les figuras.

ENTREE.JPGCliquer sur photo pour voir album complet.

Après avoir travaillé dans la ganaderia du Puerto de San Lorenzo créée par son père, Moises Fraile prendra son indépendance mais choisira une voie radicalement différente de ses frères Lorenzo (qui conserve El Puerto) et Nicolas qui a bati Valdefresno sur de l'Atanasio Lisardo.

Moises rachètera en 1987 avec Doña Maria del Pilar Fraile Gomez à Antonio Perez Tabernero. Il nommera cet élevage "El Pilar" et construira la ganaderia sur un sous encaste de Juan Pedro Domecq: Aldenueva. 


 TORO 1.JPGLe toro d'Aldenueva (propriété de Matias Bernardos au départ) se différencie du pur Juan Pedro Domecq car il bénéficie d'un trapio plus important et d'armures plus conséquentes.

En piste, il n'en demeure pas moins un toro brave et débordant de noblesse, très apprécié des figuras.

D'ailleurs José Tomas a réalisé plusieurs tentaderos au Puerto de la Calderilla à son retour  

MOISE.JPGde blessure.

Le trapio des toros du Pilar leur permet de passer les reconocimientos des arènes de 1ère catégorie et en font un pilier des cartels de figuras de Madrid, Séville ou Bilbao. Il possède son ancienneté depuis 1991.

Depuis 1996, le ganadero a renoué avec le bétail familial en créant un nouveau fer annoncé sous le nom de "Moises Fraile" suite à une division familiale. Ces toros sont également abrités dans sa finca mitoyenne du Puerto de San Lorenzo à Tamames et diffèrent largement de ses Aldenueva.

On y retrouve le sang Atanasio des toros du Puerto.

 

 

TORO 2.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.