Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/03/2013

Le génie de Morante et le triomphe de Luque aux Fallas

PERERA.JPGLundi, Juan José Padilla et Miguel Angel Perera ont coupé chacun une oreille lors de la corrida de Jandilla et Vegahermosa.

Le "Pirate" dans son répertoire cyclonique qui a soulevé l'admiration de l'aficion quelques jours après une nouvelle opération à l'oeil. Perera en faisant preuve de son habituel temple et engagement au capote et lors des faenas.

A noter une voltereta sans conséquence qui aurait pu être tragique pour le torero d'Extrémadure quand il est resté suspendu plusieurs secondes sur la corne de son 1er accroché par la ceinture. El Cid a reçu un salut et un silence.

 

Aujourd'hui se déroulait un des cartels phares des Fallas devant des toros de Juan Pedro Domecq. Enrique Ponce (division et salut), après avoir abrégé devant le 1er toro -faible et mauvais - de la corrida de clôture des Fallas, réalisera une excellente faena au 4ème Juan Pedro Domecq rempli de qualité. Facile à la cape, le torero de Chiva réalisera un bon quite par Delantera mais la réponse de Morante sera teintée d'un temple, d'une toreria et d'une profondeur bien supérieurs.

Ponce déclinera ensuite son répertoire pendant une faena qui tardera à monter en puissance. Le Maestro usera de son temple habituel, de sa science de la lidia en l'agrémentant de quelques changements de mains bien sentis et de muletazos tout en relâchement. La pression montera sur la fin de cette longue faena avec une Poncina en circulaire et des derechazos de face. Malheureusement, les aciers (trois pinchazos et deux descabellos) lui interdiront - une nouvelle fois - un possible triomphe dans ses arènes.


DSC_0357.JPGMorante de la Puebla (Silence et vuelta) accueillera le sobrero de Parladé par des véroniques maison en pesant sur la charge et en guidant parfaitement l'embestida du toro.

Les deux medias de conclusion feront partie des moments phares de la Feria. Le Parladé interdira ensuite le succès espéré car il se montrera, dès les 1ers muletazos compliqué, sans force et décasté et Morante ne consentira aucun effort avec la muleta et l'épée.

Morante frôlera même une cornada au moment de descabeller le toro avant de reprendre l'espada avec un engagement mesuré! Et fera un rapide passage par l'infirmerie pour une blessure au pied qui nécessitera quelques points de sutures.

Morante reviendra ensuit face au 5ème du fer de Juan Pedro Domecq pour réaliser la meilleure faena de la Feria. En introduction, il débutera par des véroniques et une media d'une toreria unique. Le duel au quite avec Daniel Luque, le seul qui ose défier le Maître, atteindra des sommets quand Morante répondra par des chicuelinas et une media inspirées.

Le public s'enthousiasmera en permanence et la faena, débutée par les ayudadas par le haut, sera cumbre sur la corne droite. Le torero s'abandonnant par moment pour interpréter quelques derechazos totalement relâché où il freinera totalement l'embestida du toro. Un pinchazo et deux descabellos lui feront perdre les deux oreilles et la pétition sera même insuffisante pour recevoir un trophée pourtant mérité.

Mais en restera une des faenas qui marqueront la temporada 2013 et, sans discussion possible, la meilleure des Fallas.

LUQUE 2.JPGDaniel Luque (oreille et deux oreilles) recevra probablement le Prix de triomphateur des Fallas qui lui permettra de retrouver un sitio au sommet de l'escalafon. Le torero de Gerena obtiendra un premier trophée d'un toro de Parladé en développant un toreo de ceinture décoré de sa plastique habituelle.

La faena demeurera superficielle sans jamais baisser la main ni approfondir les muletazos. Mais une grande estocade justifiera à elle seule la pétition du public.

Face au dernier toro des Fallas, un très bon sobrero portant le fer de Jandilla, Daniel Luque deviendra le lauréat comptable de la Feria avec deux oreilles supplémentaires. La lidia débutera timidement à la cape où Luque ne parviendra pas à lier les passes puis l'Andalou préservera le Jandilla à la pique. Après un brindis à l'Alguazil de Valencia qui faisait ses adieux, Daniel Luque gagnera rapidement le centre pour réaliser une faena plus profonde même si elle passera par des altibajos devant un toro noble et qui répète. Le torero oubliant parfois de lui laisser la distance nécessaire. La faena ira "a mas" pour s'achever par des Luquesina qui porteront sur le public. Une très grande estocade lui offrira deux oreilles.  

Mais l'histoire retiendra que la clôture des Fallas restera la tarde de Morante.

 

DSC_0385.JPG

00:08 Publié dans Resena | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.