Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2013

La communion de l’aficion biterroise pour fêter l’anniversaire de l’école taurine (Midi Libre du jour)

10 ans ecole taurine.jpgParution ce jour de Midi Libre Béziers.

 

Pour célébrer les 10 ans de sa création, une journée est offerte demain aux aficionados.

Surfant sur la vague de l’alternative de Sébastien Castella en 2000, qui avait réalisé l’essentiel de son apprentissage à Séville, Didier Bresson a décidé de relancer une école taurine à Béziers en 2003. Les deux premiers élèves ont connu depuis un parcours important qui témoigne de la qualité de la formation du Professeur Philippe « San Gilien ».

Tomas Cerqueira est devenu le premier matador de toros issu des rangs de l’école lors de la dernière Feria et Cayetano Ortiz espère suivre ses traces l’an prochain.

Si la nouvelle génération n’a pas encore atteint le niveau des deux pionniers, Dorian Dejean a débuté en novillada piquée à Béziers en 2012 et Sofianito accèdera également à l’antichambre de la catégorie suprême au cours de l’été.


Le Président Didier Bresson a souhaité associer l’aficion locale « qui a toujours soutenu l’école, en organisant une journée gratuite pour faire la promotion de l’école ». Demain matin (11h), une tienta de vaches de Robert Margé sera proposée aux aficionados pour présenter l’ensemble des élèves qui s’entraînent sous les ordres d’El San Gilien.

L’après-midi (15h), sera organisée une novillada sans picador, également gratuite, où le chef de lidia sera Sofianito. L’aîné de l’école sera accompagné de la nouvelle génération menée par Joao Machado et Josian Laguia qui « vont respectivement toréer cette année une trentaine et une quinzaine de courses ».

Le cartel sera complété par Carlos Olsina et El Chispa qui réaliseront leur rêve de revêtir leur premier habit de lumières puisqu’ils feront leurs débuts en novillada. Le Président navigue entre craintes et espoirs pour ses deux élèves issus de la« masia » biterroise : « débuter en non piqué est toujours compliqué. Charles et Efflam – leurs prénoms à la ville - se sont préparés avec des tientas aux Monteilles (dans le cadre du journal de TF1) et chez Marie Sara ce week-end ».

Si la journée sera entièrement gratuite pour que les aficionados communient avec les espoirs de la tauromachie biterroise, Didier Bresson espère une contribution indirecte du public puisque « un DVD sur l’école taurine, réalisé par Maurice Daussant, sera mis en vente à l’entrée des arènes pour financer notre association qui a toujours reçu le soutien de la municipalité ».

 

Les commentaires sont fermés.