Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/04/2013

(Vidéo) Sevilla : Des Victorino faibles et fades déçoivent

DSC_0124.JPG

Photos Lilian GUIN

Les Victorino avaient embarqué une corrida correctement présentée. Mais le lot a provoqué l’ennui car si les six pensionnaires de Las Tiesas se sont montrés nobles, ils ont manqué de moteur, de force et de bravoure et ont provoqueé des lidias fades qui ont suscité un bel ennui dans La Maestranza.

El Cid (salut, silence et salut) amènera le 1er peu charpenté au centre tout en douceur et sera obligé de lui donner des sorties par le haut dès la mise en suerte pour le maintenir debout.


DSC_0143.JPG

El Cid parviendra à tirer deux bonnes séries droitières et s’imposant par des toques forts pour allonger la charge du Victorino. Belle prestation du maestro devant un Victorino qui présentait des difficultés malgré sa faiblesse. Salut après une épée trasera et un descabello.

Le 3ème  toro de Victorino Martin sortira du toril faible et perdra les mains avec un simulacre de tercio de piques. El Cid conclura d’un beau volapié une faena raccourcie devant un toro arrêté.

DSC_0165.JPGLe 5ème ne laissait présager de rien de bon à sa sortie. Faible, il perd ses appuis avant la piqué d’où il ressortira sans énergie. El Cid parvient à tirer deux séries importantes de la droite en tirant le toro en profondeur et en ligne droite.

Dès que le Maestro a tenté d’arrondir ses muletazos, le Victorino a éprouvé des difficultés et raccourci sa charge. El Cid perdra un possible trophée suite à un pinchazo.

 

DSC_0214.JPG

Daniel Luque (silence, salut et silence) aura fait des débuts timides face aux Victorino sans jamais démériter et en proposant des beaux moments à la cape.

Le torero de Gerena essaiera d’intéresser le second en lui maintenant la cape sous le museau pour compenser son manque de force et de fixité. Le Victorino ne lui laissera aucune possibilité tant il refuse de rompre et d’humilier et manque de fond et de race. Luque conclura d’un ¾ de lame habile et trasero suivi de deux descabellos.

DSC_0260.JPGL’impétueux andalou accueillera son second toro par quatre belles veroniques et deux médias de catégorie. Ensuite, Daniel Luque devra redoubler d’effort pour maintenir debout le Victorino Martin. Après un beau tercio du picador, le manque de force anéantira la noblesse évidente du toro.

En suivra une multiplication de séries d’un intérêt limité faute d’émotion et de race du toro. Luque mettre un terme au débat par une entière trasera tendida plus descabello.

DSC_0316.JPGLe dernier Victorino ne fera pas sortir la Maestranza de l’ennui. Fortement châtier par le cavalier, Daniel Luque laisse le quite au sobresaliente et la faena ne montera pas en température.

La responsabilité en revenant essentiellement au toro. Mais, le Maestro fera preuve d'un engagement mesuré en refusant de se croiser et semblant à court de solution pour ses débuts devant ce type d’animal.

Bref, une corrida ennuyeuse à vite oublier. 

DSC_0095.JPG

 

 

01:04 Publié dans Resena | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.