Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2013

Alberto Aguilar, victime d’une injustice à Madrid

el capea madrid,alberto aguilar madrid,alberto aguilarVidéo sous ce lien: http://canalplus.es/toros/videos/san-isidro/

Le Madrilène qui a remplacé au pied levé Fernando Cruz touché par un problème respiratoire, aurait du ouvrir sa 1ère grande porte hier à Las Ventas.

Devant un lot de Montealto armé, astifino et globalement manso, la corrida s’est transformée en mano a mano entre El Capea (silence, silence et silence) et Alberto Aguilar (oreille, silence et vuelta après forte pétition) après la cornada de 25 cms subie par « Chechu » face à son toro de confirmation.

Le fils du Niño de la Capea aura été digne à Madrid devant un lot très compliqué en tirant deux bonnes séries du 5ème qui s’est vite éteint en milieu de faena.

Alberto Aguilar aura prouvé qu’il faisait partie du trio des toreros références sur les corridas encastées au côté de Castaño et Robleño.


Volontaire toute la tarde, le torero de Campuzano a fait preuve d’entrega en réalisant un quite à chaque toro de Capea et en trouvant les solutions pour allonger les embestidas brusques de ses adversaires avec un toreo classique et engagé.

Il réglera la tête de son 1er, manso dans les 1ers tiers, en le doublant en début de faena. Il obtiendra un 1er trophée en réalisant d’excellentes naturelles et en ajustant une belle estocade en se montrant bien au-dessus des conditions du toro. Aguilar fera également un effort important face au 4ème, un manso impossible avec du genio qui le touchera au visage.

Alberto Aguilar donnera tout face au dernier pour ouvrir la grande porte de Las Ventas. Début par une larga de rodillas suivi d’excellentes véroniques templées en pesant sur l’embestida. Après un batacazo à la pique, le Madrilène commence la faena au centre, muleta planchada, avec plusieurs séries profondes, en « enganchant » devant et en tirant loin derrière. Une nouvelle fois, les naturelles seront excellentes et la fin superbe avec des derechazos bas en citant de face. Après un pinchazo, Alberto Aguilar mettra une lame entière et la pétition d’oreille sera quasi-unanime.

Incompréhensiblement, la Présidence refuse le trophée et la 1ère grande porte de sa carrière si importante pour son avenir.

Incompétence ? Certainement pas. Car l’application du règlement ne portait pas à discussion, tant la pétition de la 1ère oreille dépassait largement la majorité.

Excès d’autoritarisme ? Souhaitons-le. Espérons que ce refus d’application du règlement, ce manque de respect pour le public qui paye sa place et pour un torero qui se joue la vie devant un lot compliqué, soit le fait d’un Président qui a voulu embrassé le costume de faiseur de Roi.

Mais difficile de ne pas suspecter la Présidence de vouloir instrumentaliser des carrières en servant l’intérêt de l’empresa.

Comment expliquer que le torero de Taurodelta (Talavante) ait reçu deux oreilles bienvenues au lendemain du fiasco de son solo, pour une faena d’une intensité similaire à la dernière d’Aguilar. Certes, le torero de José Antonio Campuzano a pinché (avec engagement et tout en haut) sa faena mais, en comparaison, une oreille s’imposait.

Alors Alberto Aguilar victime d’un Président autoritaire ou de son choix pour un apoderado indépendant ?

Le débat est ouvert.

13:05 Publié dans Resena | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.