Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2013

(Vidéo) Céret rate sa conclusion pour la traditionnelle corrida d'Escolar

ROBLENO ESCOLAR 1.jpgLe final de la corrida avec de multiples changements de toros a perturbé la corrida d’Escolar Gil, bien dans le type de l’élevage mais d’un trapio inférieur au cuvée précédente dans le ruedo de Céret.

La Présidence, assurée par Matias le célèbre patron du palco de Bilbao a du changer à deux reprises le 6ème toro mais également le 1er entrée en piste avec une cornada encore saignante.

La plaza toriste de Céret risque de perdre sa crédibilité à tolérer de mettre en chiquero un toro victime d’une cornada.

Sans parler du trapio des deux sobreros de San Roman dont le dernier, gras comme un cochon et long comme un semi-remorque était un corralero qui a du passer plus de temps dans les camions qu’au campo !


ROBLENO ESCOLAR.jpgQue retenir de ce lot d’Escolar ? Que Fernando Robleño a coupé une oreille du 4ème après une faena volontaire devant un toro insuffisamment piqué.

Si le torero est resté sur la réserve pendant la 1ère partie de la faena, il tirera au final deux bonnes séries de naturelles.

Un trophée après une épée et un descabello. Le Madrilène sera sérieux mais ne pourra pas briller face à la charge violente du sobrero d’Escolar Gil.

FERNANDO CRUZ 1.jpgFernando Cruz faisait de la peine à voir à Céret tant il est manifeste que le Maestro n’a pas retrouvé le sitio depuis sa cornada de Madrid l’an dernier. Emprunté, sur la défensive, sans confiance, il vivra un calvaire face au second.

Devant le 5ème, Cruz retrouvera un peu de son toreo mais se fera prendre vilainement mais sans conséquence lors de la faena. Souhaitons à ce torero respecté des aficionados de retrouver rapidement son sitio.

 

RUBEN PINAR 1.jpgRubén Pinar a fait des passes toute l’après-midi sans jamais convaincre, ni utiliser les opportunités que lui offraient ses deux pensionnaires de Pepe Escolar. Jamais croisé, toujours en ligne droite, sans dominio.  

 

A noter enfin l’absence d’un tercio de pique intéressant et le prix reçu par le ganadero des critiques taurins du Sud-Est pour son triomphe de l’an dernier.

 

Fernando Robleño : applaudissements et oreille.

Fernando Cruz : sifflets et applaudissements.

Rubén Pinar : vuelta et silence.

 

Vidéo de Feria TV

00:37 Publié dans Resena | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.