Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/08/2013

Sébastien Castella veut renouer avec ses racines

portrait ruedo.JPGCliquer sur photo pour voir album complet

Retour sur la déclaration de Sébastien Castella dans Midi Libre: "Béziers, ma ville, mes racines...

 

Avec Richard Gasquet, Sébastien Castella est le seul biterrois à revêtir une dimension internationale pour porter les couleurs de Béziers. Dans tous les entretiens, il a affiché dans le passé cette appartenance mais il a entretenu une certaine distance avec sa ville.

 

L’homme a changé et ses déclarations ne sont pas un discours de circonstance intégré dans une stratégie marketing. Le maestro juge ses toros –et ses interlocuteurs- sur l’expression de leur regard.

 

Jamais, on n’avait vu ses yeux s’illuminer ainsi pour parler  de sa ville de naissance. Sans coupure, les phrases prononcées dans son salon de « La Heroica ».

 


portrait porte 1.JPG« Je suis un nomade,  j’aime voyager, je vis à Séville et je suis souvent en Colombie, le pays de mon épouse Patricia que j’ai connu au Mexique.

Mais, je suis français à 100% et biterrois.

Si j’ai invité l’aficion biterroise au Printemps, c’est pour avoir un contact avec mon public. Ce partage humain avec ces 180 invités c’est aussi pour revendiquer que je suis biterrois. J’essaie de porter les couleurs de ma ville et mon pays au plus haut niveau et je suis fier de représenter ma ville.

A l’image du vin que j’ai appris à apprécier, de Richard Gasquet en tennis ou du rugby qui j’espère reviendra vite en Top 14. Béziers, c’est mon lieu de naissance, mon enfance et en vieillissant, on aspire à retrouver ses racines.

Béziers, c’est un bon terroir, ma ville, ma culture, mon aficion. Ca représente quelque chose de beau pour moi. J’y conserve un pied à terre avec la maison de mes parents et j’y suis revenu le mois dernier passer quelques jours car j’avais envie de faire découvrir ma ville à Patricia et qu’Atenea aillent chez ma sœur et mes parents.

J’ai beaucoup apprécié ce moment passer en famille.

Revenir vivre un jour à Béziers ?

Je crois qu’un homme revient toujours un jour sur sa terre. Je ne sais pas quand, peut-être jamais. Je suis tiraillé entre ma femme qui est colombienne, notre vie heureuse à Séville.

Mais comme je ne suis pas un homme à rester toute l’année au même endroit… ».

 

cave.JPG

 

Commentaires

Cher Sébastien et ptricia,

Un grand plaisir de lire cet écrit et de vous savoir heureux à Sevilla.
J'espère qu'en tant que compatriote de Patricia,on pourra se rencontrer lors de la prochaine féria de Béziers!!!
Bonne continuation, besos SR

Écrit par : RINCON | 01/08/2013

Je n'aime pas cette corrida du 16 août , je le dis franchement.
La tauromachie ne doit pas tourner au cirque . Un spectacle déjà dangereux
ne doit pas être rendu volontairement plus dangereux ...

Écrit par : VALAT | 01/08/2013

Les commentaires sont fermés.