Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2013

Page Castella, Midi Libre hier: L’ouverture sur l’Art inspire le toreo de Castella

portrait porte 2.JPGCliquer sur photo pour voir album complet

A l’école de Portiragnes, Sébastien Castella n’avait pas un goût très prononcé pour les études et les matières artistiques. Avec la réussite et la reconnaissance, l’homme s’est nourri de rencontres pour se découvrir une passion pour l’Art.

Aujourd’hui, le Français considère cet hobby comme une évidence car « quand tu es artiste, tu portes naturellement un intérêt à l’Art car c’est une source d’inspiration ».  Des revues d’Art décorent les tables des salons de sa finca et de sa propriété et il éprouve une fascination pour Picasso, « un génie qui avait des dizaines d’années d’avance sur son époque ».


Le torero se plait à faire découvrir un magnifique livre sur l’artiste espagnol et se montre dithyrambique sur la préface rédigée par Luis Miguel Dominguin. Un de ses chevaux de race a d’ailleurs reçu le patronyme et une affiche de Picasso orne les murs de son écurie.

 

Il raconte volontiers comment s’est développé cet intérêt : « Je me suis ouvert sur l’Art et des rencontres professionnelles ont renforcé cette passion. J’ai connu le Maestro Botero en Colombie et il a accepté de faire le cartel de mon 2nd solo à Nîmes. L’architecte Jean Nouvel a également réalisé l’affiche du 1er solo et j’ai eu la chance de visiter ses ateliers et découvrir ses projets ».

Il apprécie passer des heures à apprécier un tableau car « le comprendre permet de te nourrir, te faire évoluer et savoir ce que tu veux transmettre dans ta tauromachie».

 

Une expression d’autant plus difficile que l’Art tauromachique est singulier. « C’est un Art magique il met en avant un être viviant : le toro. Par essence, c’est un art momentané, de l’instant. Alors qu’un tableau, un poème, une chanson, font le tour du monde et restent graver éternellement ».

 

Les commentaires sont fermés.