Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2013

PAGE CASTELLA MIDI LIBRE 12/08: Un attrait pour le mystique et la spiritualité

sebastian castella, hermandad de la estrellaApprenti torero, Sébastien Castella était impressionné par le sérieux et la personnalité mystérieuse de Joselito quand il l’observait dans le patio de cuadrilla avant de faire le paseo.

En développant sa culture taurine, il s’est naturellement orienté vers des toreros au style engagé et avec une personnalité mystique. Ce n’est pas anodin si un superbe tableau de Manolete réalisé par Sylvain Fraysse couvre les murs de son domicile.

Quand il évoque ses ambitions et son évolution artistique, Sébastien Castella a choisi une voie qu’il qualifie de « quasiment impossible » à savoir de se passer les toros toujours aussi près des fémorales en recherchant une profondeur maximale et du rythme".


Le seul à avoir résolu cette équation est José Tomas. Encore un torero mystique.

Longtemps, le Biterrois a cultivé cette distance avec les autres considérant « qu’un torero devait parler dans l’arène et rester mystérieux en dehors ». Avec la maturité, sa position a évolué et il apprécie de s’ouvrir aux autres « même si je ressens parfois le besoin de me retrouver seul car j’aime beaucoup méditer et réfléchir ».

Quand il est rongé par l’angoisse, Sébastien Castella a recours au yoga qui l’aide « à me détendra et à trouver la tranquillité. Je rêve d’ailleurs d’aller un jour au Tibet ».

Comme la majorité des toreros, la religion est une partie importante de sa vie et assure « être croyant car quand tu te joues la vie, tu as besoin de t’accrocher à quelque chose. J’ai beaucoup de Foi en la Vierge de Guadalupe, de Fatima ».

Quand il est arrivé adolescent à Séville, Sébastien Castella fréquentait régulièrement l’église de la Macarena, la vierge des toreros, et rêvais alors « de sortir pendant la procession de la semaine Sainte avec la Hermandad (confrérie) de la Macarena ». Plus tard, une opportunité se présentera avec l’aide de son valet d’épée, Pedro Perez, de défiler pour la Hermandad rivale de « la Estrella de Triana ».

Même s’il n’a pu participer aux deux dernières processions de cette association qui œuvre toute l’année au profit des plus démunis, le Biterrois a pris l’habitude de faire cette procession déchaussé et avec une croix. Il voit d’ailleurs un signe du destin dans cette opportunité car « la Vierge de La Estrella est appelée « la vaillante » car c’est la seule qui a défilé pendant la guerre civile sous les coups de fusil depuis Triana jusqu’à la Cathédrale. Et moi, je me considérais comme un vaillant devant les toros ». 

sebastian castella, hermandad de la estrella

12:36 Publié dans Sébastien Castella | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.