Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/12/2013

Après le fiasco du G10, un G5 veut-il renaître?

MAESTRANZA INTERIEUR.JPGEl Juli, Morante, Manzanares, Perera et Talavante ont une nouvelle fois décidé de peser de leur poids dans l'escalafon pour ouvrir la hâche de guerre avec l'empresa de Séville et son représentant Eduardo Canorea.

Les cinq figuras ont fait savoir aux propriétaires de la Real Maestranza qu'ils ne toréront plus pour l'empresa Pages, gestionnaire des arènes générations après générations. Le communiqué évoque la volonté de "redonner à cette arène son identité et qu'elle respecte les toreros et leurs représentants".


Pour une fois, ils n'ont pas évoqué leur volonté "de faire la promotion de la Fiesta"!

Derrière, il y a visiblement une affaire de gros sous car le G5 estime qu'en tant de crise les seuls rabais se font par les toreros alors que l'empresa maintient sa marge.

Après le fiasco du G10, ce G5 improvisé risque de lasser les aficionados car le public français se rappelle encore de la corrida organisée en faveur du syndicat espagnol dans les arènes de Nîmes en excluant Juan Bautista.

La suite prochainement quand des oreilles discrètes nous éclaireront sur les tenants de cette stratégie...

Si certains d'entre eux ne semblent pas comprendre le respect gagné par Ivan Fandiño auprès de l'aficion en multipliant les gestes dans toutes les arènes et devant tous les élevages en toréant "de verdad"...

... Nous si ...


Les commentaires sont fermés.