Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2014

Cayetano Ortiz s'est préparé face à un novillo d'André Castella

andre castella,cayetano ortiz,bernard marsella,feria istresCliquer sur photo pour visualiser album complet

Le novillero biterrois a tienté ce matin un novillo d'André Castella dans les arènes de Portiragnes Plage.

Pour l'occasion, Bernard Marsella avait le déplacement depuis Istres pour soutenir le futur torero qui prendra l'alternative dans ses arènes d'Istres le 15 juin des mains de Joselito et Morante de la Puebla devant des toros de Garcigrande.

Le novillo du père de Sébastien Castella était un Victoriano del Rio pur dont "le frère avait été excellent lors d'un tentadero privé réalisé par le Maestro" selon le ganadero.

Le "burraco" fort charpenté, pour un toro tout juste âgé de trois ans, n'assurera pas la descendance de l'élevage d'André Castella qui voulait voir son toro sur les deux cornes sans le passer à cheval dans la mesure "où je ne sors qu'en non piquée".


 

andre castella.JPG

Ses espoirs seront vains et le toro ne prendra pas la succession de son semental aujourd'hui âgé de 13 ans.

A la cape, Cayetano Ortiz a encore montré ses progrès malgré les complications présentées par le toro. Un début "firme" par véronique sera suivi d'un quite avec de belles chicuelinas.

 

La faena se révèlera un excellent entraînement pour le novillero même s'il n'a jamais pu se relâcher et prendre du plaisir. En effet, le toro est resté arrêté durant tout le combat et venait directement dans les chevilles sur la corne droite.

Cayetano Ortiz a donc livré une bonne séance pour faire usage de recours pour tromper le bicho en lui volant une vingtaine de passes sur la corne gauche avec du toreo en ligne droite et en tirant les muletazos un par un. En faisant l'effort de se croiser énormément.

A l'issue de cette préparation dominicale, Cayetano Ortiz va partir en Espagne où il tientera la semaine prochaine chez La Quinta et Victoriano del Rio. 

DSC_3612.JPG

 

Les commentaires sont fermés.