Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/03/2014

Fandiño important à Valencia, oreille pour Escribano, vuelta pour El Cid

FANDINO.JPGBorja Domecq a lidié hier une corrida de Vegahermosa et Jandilla bien présentée, intéressante et avec des comportements très variés.

El Cid (silence et vuelta) a touché un lot compliqué. Son premier était un manso de catégorie qui a mis à plusieurs reprises cuadrillas et torero en danger. Traversant un bon moment depuis sa grande faena à la Feria d'Otoño à Madrid, l'Andalou a trouvé les solutions pour décrocher quelques muletazos méritoires afin de connaître la faillite avec les aciers.

Son début de faena face au 4ème sera marqué par le temple mais en cours de combat, le brave changera de comportement, s'avisera et fera subir au Cid une spectaculaire et vilaine voltereta. Le Sévillan reviendra au fil des cornes pour arracher les muletazos et incompréhensiblement la Présidence ignorera la pétition du public.


Manuel Escribano (oreille et silence) s'est montré à la hauteur de sa réputation récente en développant une tauromachie qui n'est pas sans rappeler le Padilla des premières années. Il a reçu comme de coutume ses deux toros a porta gayola, banderillé avec aisance en n'hésitant pas à se lancer dans des quiebros dans des terrains compromis et lors des faenas, il a alterné sens du spectacle (début à genoux au centre du ruedo pour une série templé) et des séquences classiques en s'efforçant de "mettre le toro en bas".

S'il reste le sentiment que le torero de Gerena n'a pas optimisé le potentiel du second toro, il coupera une oreille face à une pétition unanime du public. Son second toro lui offrira moins d'opportunités même si Escribano brillera encore dans les premiers tiers. Malheureusement, il conclura sa course sur un infâme bajonazo.

Une nouvelle fois, Ivan Fandiño (oreille et silence) a démontré pourquoi il était le leader de l'escalafon depuis deux temporadas. S'il a touché le meilleur lot du jour, Fandiño a connecté immédiatement avec les tendidos en recevant son 1er toro par des magnifiques véroniques templées de rodilla. Après un début par statuaire, la faena sera marquée par la profondeur et le temple des derechazos où par moment le torero a montré des qualités artistiques inhabituelles en trouvant relâchement et naturalité. La faena marquera le pas à gauche, la mauvaise corne du toro, et Fandiño conclura d'une estocade entière à la seconde rencontre avant de recevoir un trophée.

Il touchera enfin le meilleur toro du jour face auquel il réalisera une faena importante même s'il manquait une dimension artistique aux muletazos. Un échec avec les aciers lui fermera la grande porte de la Plaza de la calle Jativa.

Commentaires

Monsieur,
Je ne sais pas si vous lisez les messages que l'on vous écrit, encore une fois parlez nous du comportement des taureaux pendant les piques.
Merci.

Roland PIEROBON.

Écrit par : Pierobon Roland | 16/03/2014

Les commentaires sont fermés.