Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/05/2014

Palavas: le Bilan

SEB1.jpgLa Feria de Palavas a été marquée par une bonne corrida de Robert Margé pour le mano a mano Escribano Ferrera lors de l'ouverture et la déception du lot de Juan Pedro Domecq pour le cartel de figura.
 
Pour la 1ère course, devant une 1/2 arène, le 1er toro pour Antonio Ferrera était bien présenté et excellent à la pique. 
Faena sans grand intérêt du torero d'Extrémadure qui a été sur le reculoir une bonne partie du combat. Après un bajonazo d'effet rapide, le 1er trophée est accordé.


Face au 3ème pupille des Monteilles, le cavalier allègera le châtiment avant que Ferrera se montre spectaculaire aux banderilles. Faena insipide conclue d'un bajonazo.
Le dernier toro de l'Espagnol, toujours bien présenté, sera également mis à mort d'un nouveau bajonazo après une faena sans relief: oreille et grande porte! 
Le second toro de la course, pour Manuel Escribano, était bien armé et d'un beau trapio. Après deux piques courtes où le brave des Monteilles a galopé de loin, le torero de Gerena brillera aux palos et fera une excellente faena pour mettre en avant la bravoure du toro.
Une estocade correcte lui offrira une 1ère récompense. 
Le 4ème Margé sera en dessous aux piques et aux banderilles. Faena moyenne de l'Andalou et sans émotion devant un toro qui offrait quelques options.  
Le dernier toro, "Fiscal", recevra une pique lourde et sévère. Un excellent Escribano a montré ses talents sur les deux cornes avec un poignet précis pour guider les embestidas. Séduisant le public, l'Espagnol prolongera la faena pour obtenir un indulto contestable en l'absence de deux rencontres avec la cavalerie. Deux oreilles et la queue symboliques pour Escribano.
Au final, une corrida de Margé de bon ton dont plusieurs toros auraient mérité une sortie dans une arène d'une catégorie supérieure à Palavas.
Le samedi suivant Juan Bautista (oreille et silence), Sébastien Castella (applaudissements et oreille) et Miguel Angel Perera (ovation et silence) s'étaient donnés rendez-vous devant un lot de Juan Pedro Domecq juste de race, de force, ... de tout!
Juan Bautista a obtenu une première oreille grâce à quelques séries de naturelles tout en relâchement.
Sous les bourrasques, Sébastien Castella a débuté sa faena assis sur l'estribo pour rendre une partition de qualité des deux mains. Une estocade basse le privera d'une récompense.
Face à son second, le Biterrois se jouera la vie dans le vent pour contenir la violence du Juan Pedro et fait preuve de dominio dans un combat au courage. Une grande estocade provoquera la sortie d'un mouchoir blanc bien mérité.
Quant à Miguel Angel Perera, il a mis en avant sa technique et le pouvoir de sa muleta pour réaliser une bonne faena face au 3ème. L'estocade d'effet lent le privera d'un Prix.
 
Lilian GUIN
 

SEB 2.jpg

 
 

Les commentaires sont fermés.