Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2014

(Vidéo) Ivan Fandiño triomphe à Madrid en figura del toreo devant un grand lot de Parladé

fandinio madrid.jpgVidéo de Canal + sous ce lien: http://canalplus.es/toros/

"para llegar a donde quiero, hay que estar loco": la conclusion d'Ivan Fandiño...

5ème corrida de la San Isidro avec un lot de toros de Parladé bien présenté, mobile et très intéressant.

El Cid: Silence et Sifflets.

Ivan Fandiño: oreille et oreille.

Angel Teruel: silence et silence.

Rarement 1ère Puerta Grande n'aura été plus méritée que celle d'Ivan Fandiño ce mardi à Madrid. Le double lauréat des dernières temporadas étaient venus à Madrid en oubliant son corps à l'hôtel dans l'unique objectif de triompher.


fandino de zan bis.jpg(Photo Louise de Zan)

Son 1er Parladé n'avait de Juan Pedro que le nom tant il débordait de caste, de mobilité et de piquant. Plein d'entregas, avec un engagement de tous les instants, Fandiño a livré un combat intense, essentiellement sur la corne droite, devant un toro très exigeant.

Débutée au centre muleta planchada, le Basque n'a jamais cédé un pouce de terrain et oublié les nombreux avertissements du brave pour toréer avec une sincérité rare. Grande épée toute en haut. Toro important et brave. Une oreille incontestable et fêtée.

Le torero de Orduña était tout autant volontaire face au 5ème bien décidé à ouvrir enfin cette grande porte qui lui a bien trop souvent échappée. La chance a enfin souri à Fandiño qui touche un nouveau Parladé mobile et avec de la transmission pour exprimer ses qualités toreras.

Les séries, notamment à gauche, porteront rapidement sur le public par leur profondeur et leur sincérité. Un vent de folie a ensuite soufflé sur l'arène quand le Basque a décidé de tuer le toro sans muleta, resuscitant Antonio José Galan (sans oublier Gonzalo Caballero à Séville le 27 avril).

Comme toujours en pareil cas, Fandiño fera un soleil au-dessus du toro, et les deux coups de descabellos ne refroidiront pas l'ambiance et le maestro obtiendra un juste trophée pour ouvrir sa 1ère grande porte à Las Ventas.

El Cid, dans un mauvais jour face au 4ème, et Angel Teruel, qui a montré un bon corto, n'ont guère pu briller au côté de la déferlante Basque.

Enfin le 1er grand moment taurin de ces Ferias de Séville et Madrid avec un grand lot de Parladé et un Fandiño qui s'impose toujours plus comme la nouvelle grande figura de l'escalafon.

On comprend la volonté de certains d'avoir souhaité l'éviter pendant quelques temporadas...

Mais le patron, c'est définitivement Ivan Fandiño aujourd'hui...

Photo Louise de Zan

 

fandino estocade louise de zan.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.