Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2014

(vidéo) Un Perera pléthorique ouvre sa seconde grande porte face aux Adolfo

portada.jpgLien vers la vidéo Canal +: http://www.canalplus.es/toros

Dire qu'il n'avait affronté que deux fois les Albaserrada avant la corrida de ce soir face aux Adolfo Martin bien présentés mais de jeu et de force inégaux.

Miguel Angel Perera a pourtant montré qu'il est l'homme en forme de cette première moitié de temporada et qu'il trouve les solutions pour triompher de tous les toros.

Sa volonté de s'allier aux Morante, Juli, Manzanares et Talavante semblait suicidaire tant le torero d'Extremadura ne possède pas le même cartel que ses compères. Mais après deux grandes portes à Madrid qui ne souffrent d'aucune contestation, Perera redevient le torero phare de l'escalafon au côté d'Ivan Fandiño


Ce soir, après une faena très professionnelle à son premier, Perera a livré une grande faena face à un Adolfo Martin noble et avec du fond. Début du concerto par trois séries droitières où le toro collait son nez dans le sable pour suivre l'étoffe maniée avec quiétude et temple jusqu'au bout du monde. A gauche, le toro a posé des difficultés au départ en embistant por dentro. 

Avec un petit recours technique, Perera a fait deux toques por fuera et ensuite le toro s'est ouvert également sur sa corne gauche et le maestro a réalisé deux séries de naturelles d'une profondeur phénoménale. Après une grande estocade sans puntilla, le Président sortait fort logiquement les deux mouchoirs. 

Bonne faena également de Diego Urdiales qui réalisera face au 5ème de magnifiques naturelles de classe sur un toro sans classe. S'il était impossible de lier les muletazos face à l'Adolfo, le public saluera largement sa capacité à tirer une par une des passes de relief. Une faillite avec les aciers fera perdre à Urdiales une possible récompense.

Quant à Antonio Ferrera, il s'est comporté, comme à son habitude, tel un parfait chef de Lidia et réalisé un tercio de banderilles haut de gamme face au second. La faiblesse de ses adversaires dans le dernier tiers l'a empêché de livrer des faenas de plus grande envergure.

Toros de Adolfo Martín.

Antonio Ferrera: silence et silence.

Diego Urdiales: silence et silence.

Miguel Ángel Perera: ovation et deux oreilles.

Les commentaires sont fermés.