Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2014

Sage décision de Robert Menard face aux manifestations anti-taurines

menard.jpgIl fait souvent le buzz dans Midi Libre, le Petit Journal ou sur les réseaux sociaux pour ses décisions médiatiques. Corrida y Campo n'est pas un forum politique donc on se gardera d'émettre une opinion sur ses choix politiques ... sauf dans le domaine taurin.

La 1ère décision a été la désignation de la CTEM sur Béziers dont deux figuras du mundillo local -Serge Calmel et Claude San Nicolas- ont été évincées au profit d'une large colonie de Tendido 7, club taurin toriste qui n'a jamais masqué ses critiques sur la composition des cartels et les toros proposés par Robert Margé.


Pour peser et offrir une coloration plus toriste à la Feria?

Offrir quelques cartels supplémentaires? Vamonos...!!!

Pour d'autres raisons plus personnelles? Ce serait bien dommage...

Le Maire et son adjoint aux affaires taurines, Benoît d'Abbadie, réfutent les accusations de "chasse aux sorcières", calment le jeu en affichant des relations courtoises avec l'empresa et donnent rendez-vous au lendemain de la Feria pour décider du maintien de Robert Margé.

Veremos en septiembre...

En revanche, Robert Menard a fait à nouveau le buzz lors de l'annonce des cartels aux Monteilles.

Et cette fois, tous les aficionados s'en félicitent.

Le Maire a déclaré "qu'on manifeste tant qu'on veut mais loin des arènes. On a le droit de ne pas aimer la corrida mais on n'a pas le droit de priver ceux qui l'aiment d'assister à ce qu'ils aiment, à ce qui est cher à notre région. Tant que je serai maire de Béziers, ce sera comme ça dans notre ville".

Olé!!!

Comment ne pas saluer l'action d'un Maire décidé à respecter la liberté d'expression des antis tout en permettant aux aficionados de se rendre en famille suivre ce spectacle culturel sans se faire insulter devant leurs enfants?

Enfin, on se donne les moyens de faire respecter la Loi qui renforce la légitimité de la tauromachie en laissant le public y assister dans des conditions dignes.

Surtout, on protège la ville d'éventuels incidents.

Suite aux provocations et insultes des manifestants anti-taurins, on assiste régulièrement à des débuts d'échauffourées.

Si on laisse ce climat se détériorer, un drame arrivera un jour...et ce sera évidemment la faute aux aficionados incultes, avides de sangs qui sont tous des meurtriers en puissance...

La République repose sur le respect des Libertés.

Les aficionados doivent accepter les manifestations des antis-taurins.

Les antis doivent laisser les aficionados assister aux corridas et ne pas insulter leur prochain.

Et tout simplement, respecter les règles de circulation routière pour ne pas transformer les villes en camps retranchés.

Sinon, une définition plus large du périmètre de sécurité s'imposera... 

 

 

 

Commentaires

Bien sûr, dès qu'il a eu connaissance de cette déclaration le Colbac qui annonce une manifestation à Béziers le dimanche 17 août à trouver à redire. Il comptait certainement reconduire son action du 12 août 2012, jour de la tienta, où ses amis avaient bloqué durant une bonne vingtaine de minutes l'entrée principale des arènes biterroise après avoir échoué d'y pénétrer. Peut-être aussi refaire son mauvais cinéma comme celui du 6 avril 2016 où grâce à l'intervention d'aficionados son groupe avait été bloqué à une vingtaine de mètres des arènes.

Sur les sites de ces liberticides on invoque à cor et à cri le droit de manifester, oubliant au passage que tout trouble à l'ordre public et toute entrave à la libre circulation des personnes sont anti-démocratique. En effet la Corrida est non seulement constitutionnellement légale mais aussi inscrite à part entière à l'inventaire culturel immatériel de notre pays.

Alors c'est une bonne chose que de prendre un arrêté municipal pour que les provocateurs soient éloignés. Il appartiendra à la préfecture de donner les moyens aux forces de l'ordre pour que la tranquillité règne à Béziers durant la feria 2014.

Écrit par : LO TAURE ROGE | 06/06/2014

Les commentaires sont fermés.