Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/08/2014

Entretien Benoît d'Abbadie, élu aux affaires taurines de Béziers

dabbadie.jpgArticle Midi Libre d'hier

« Il existe un dialogue serein avec Robert Margé »

 

A l’issue de la présentation du lot de Margé à la commission taurine, son président, Benoît d’Abbadie, s’exprime sur la politique taurine biterroise.

En un mot, il veut du « sérieux »…

 

 

A huit jours de l’ouverture de la Feria, quelle est la position de la commission taurine sur les cartels 2014 ?

 

Comme je l’ai dit lors de la présentation aux Monteilles, cette Feria me paraît très équilibrée avec un lot de Daniel Ruiz correctement présenté sur le papier et un premier cartel de garantie avec El Juli, Sébastien Castella et José Maria Manzanares. On vient de découvrir la seconde corrida de Margé ce soir aux Monteilles.

Elle me parait bien présentée pour une affiche avec Enrique Ponce, Castella et Juan Bautista. A titre personnel, et selon les photos que j’ai pu voir, les lots de toros de Miura et Torrestrella et ils me semblent également sérieux et dans le type de ces élevages.

 


 

Il faudra attendre de les voir dans les corrales lundi pour que la commission taurine émette un avis. Je veux également souligner le geste de Juan Bautista qui n’est pas anodin en acceptant d’affronter les Miura. 

 

Le choix d’imposer un seul président au palco pour toutes les corridas semble créer quelques tensions au sein de la commission ?

 

En premier lieu, l’objectif était de trouver de la cohérence et de l’homogénéité dans les décisions lors des différentes corridas. Il y a également la volonté de marquer une fracture avec l’arrivée d’une nouvelle mairie qui voulait poser son empreinte sur cette feria.

En effet, il y a eu quelques réactions au sein de la commission, mais avec le temps, ces tensions se tasseront car c’est une décision qui me paraît positive et logique. 

 

Souhaitez-vous garder le même président dans l’avenir comme à Bilbao ?

 

Rien n’est figé. Cette année Michel Daudé, qui est un aficionado reconnu de tous, officiera. On fera le bilan de cette première expérience.

Mais d’autres personnes sont toutes aussi compétentes pour assumer cette responsabilité de présider quatre ou cinq corridas et une novillada d’affilées dans l’avenir.  

 

Demandez-vous au palco de se montrer plus exigeant dans l’octroi des oreilles ?

 

Je ne donnerai aucune directive à Michel Daudé au cours de la Feria. C’est quelqu’un de sérieux et son aficion n’est plus à démontrer. Il préside des corridas depuis plusieurs années et n’a jamais commis d’erreur majeure. Après, Béziers est une arène importante et sérieuse. Et il convient donc de faire les choses sérieusement.

 

On connaît votre sensibilité toriste. Comptez-vous influencer Robert Margé pour imposer plus de corridas dures ?

 

Il existe un dialogue serein avec l’empresa et on a évoqué notre volonté de revoir des toros d’origine Santa Coloma Albaserrada à Béziers comme Victorino Martin ou Escolar Gil par exemple.

On n’a pas senti d’hostilité ou de blocage chez Robert Margé pour aller dans ce sens dans l’avenir. Je suis convaincu que ce serait une bonne chose pour nos arènes de revoir ce type d’encaste pour la Feria 2015.

 

Un dernier vœux à quelques jours de la Feria ?

J’espère juste que tout se passera bien durant cette Feria et que le public remplira les arènes. Bref, que Béziers soit au top.

Les commentaires sont fermés.