Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/01/2015

« Je ne suis plus Terres Taurines »

STEF.jpgJusqu’à ce jour, je dois bien avouer que je formulais une opinion très partagée sur André Viard.  

Fidèle lecteur de sa revue depuis son Opus 2, je suis admiratif de son talent.  

Il est certainement le meilleur photographe de toros au campo. 

Il a une plume magnifique et traverser un Terres Taurines a toujours été un passage instructif et délicieux. 

Il a cette vocation d’universitaire pour exécuter des recherches qui mettent en exergue la beauté, l'histoire et l’essence de la tauromachie : le toro. 

Il s’est toujours impliqué pour défendre les intérêts de la Fiesta.  

Sentiment ambigu, je vous disais, sur cette homme que je n’ai jamais  eu l’occasion de saluer tant il entretient une distance froide avec la majorité de notre petite communauté de chroniqueurs et photographes taurins.   

Admiratif de son talent, j’ai toujours été interloqué, dérangé?, par ses contradictions :


  • Quand il se faisait le chantre de plusieurs toreros dans ses premiers écrits, devenus aujourd’hui bannis (El Juli…). Quand sa revue a pris un opportun virage toriste que j’affectionne (les premiers opus en témoignent…). S’apercevant peut-être que ses acheteurs étaient plutôt les aficionados des toros que des toreristas…?
  • Quand ses discours variaient sur les toreros selon que leur apoderado trouvait des terrains d’entente avec des empresas amies. Sinon, ils avaient droit à leur stigmatisation sur son blog pour leur manque de talent soudain ou leurs honoraires jugés indécents. Le même qui se permettait de stigmatiser et de donner aux journalistes des cours de déontologie sur la vérification des sources et l’impartialité…

  • Il est intéressant de noter les variations de ton sur Sébastien Castella (certains me taxeront encore de Pro-Castella!). Parfois grand torero qui est une chance pour la tauromachie française et le lendemain petit comédien sans talent qui récite une leçon sans créativité, ni conviction, selon les dires de « LA Référence » auto-proclamée de la tauromachie française.

  • Sa volonté de monopoliser en France et en Espagne la parole pour se faire le représentant de la défense de la tauromachie. Alors que d’autres chroniqueurs de talent (Zocato, F.Pascal,Hermé, Blain, la revue Toros, et j’en oublie encore…) pourraient aussi avoir l’oreille des médias ou de l’aficion, M.Viard s’est toujours positionné comme la seule voix odible pour représenter la tauromachie française…

  • Sa propension à stigmatiser Midi Libre comme journal anti-taurin. Peut-être ne suis-je pas le meilleur avocat pour défendre le quotidien qui me donne la chance de vivre ma passion (et non pas "de ma passion" comme M.Viard) de l’intérieur ? Mais, son intégrisme devait fausser son opinion et oublier ses convictions de droit à la différence. Comment critiquer qu’un quotidien d’information fasse sa mission d’informer d’une manifestation des anti-corridas ? Comment taxer d’anti-taurin un journal qui consacre 4 ou 5 pages par jour aux corridas pendant une Feria (Allez à la San Isidro ou à Séville et aucun quotidien espagnol ne le fait...) et ¼ de page pour la manifestation antis au milieu de 20 pages de toros sur un cycle de 4 jours ? Tel était son discours obscurantiste pour répondre aux revendications parfois risibles de quelques antis 68ards sur le retour ou alcoolisés ?

  • Ses invitations à s’abonner à Terres Taurines comme un acte « citoyen ». Est-il utile de rappeler que A.Viard est une des rares plumes à vivre de la tauromachie alors que la quasi-totalité des chroniqueurs ou photographes exercent une activité professionnelle au quotidien et se livre à l’exercice, lors des week-end ou des congés, par simple aficion ? A plusieurs reprises, il demande à ses lecteurs de boycotter la distribution des buralistes pour souscrire un abonnement au risque d’étranglement de sa revue. Un discours gauchiste et pseudo-militant. Mais qui peut critiquer un propriétaire d’une boutique de presse qui travaille 13 h/jour 364 jours par an pour une rémunération horaire bien en-deçà du SMIC en général… ? 

    Je vous disais donc un sentiment ambigu mais je suis toujours resté un fidèle de Terres Taurines car il faut reconnaître le talent unique d’André Viard et mon plaisir à parcourir ses opus. 

    En une seconde, mon opinion a pourtant basculé pour l’éternité.  

    Un ami journaliste de Nîmes m’a téléphoné cet après-midi pour me dire « Stéphan, tu connais Tierras Taurinas ? C’est André Viard qui fait cela ? ».

    Il me décrit son tweet :  « Charlie es el periodico mas violento ha habido en Francia. Para muestra, su obra anti taurina, anticorrida.com. Yo no soy Charlie ».

Inutile de traduire...

Ecrire ce tweet dans les circonstances actuelles me paraît pour le moins maladroit.

André Viard s’est essayé à plusieurs reprises à des parallèles entre antis et Régimes totalitaires ou nazis.

Rarement avec adresse et habileté, même si je dois reconnaître que mes connaissances culturelles sont bien éloignées des siennes.

Il a peut-être servi sa communication et consolider son statut de défenseur de la Fiesta auprès de certains mais j’ai toujours douté de l’utilité de ce genre de propos pour notre cause. 

Je ne suis certainement qu’un petit chroniqueur inculte du Midi Libre, je n’ai jamais été matador de toros - et je les respecte tous - (il faut bien reconnaître qu’il n’a pas laissé une trace indélébile dans l’histoire du toreo), ni même becerriste, mais je veux parler avec mon cœur et évoquer avec humilité mon aficion. 

Oui « Charlie Hebdo » avait plusieurs dessinateurs anti-taurins.

Dans un état de droit, démocratique, on peut comprendre qu’un journal satyrique gaucho-anarchiste ne soit pas sensible à notre culture, à notre passion, à la beauté du toro que nous défendons et vénérons. 

On brandit:

Notre droit à la différence,

Notre droit de vivre notre passion même si nous sommes une minorité d’Européen à la partager,

Notre liberté de pouvoir assister à cette magnifique tradition qui véhicule des valeurs de courage, proximité et transmission culturelle sous couvert de cet Art unique, éphémère et anecdotique.

Cette tolérance que nous revendiquons légitimement, nécessite de faire preuve de compassion pour ceux qui ne la partagent pas même si nous poursuivrons toujours notre combat pour transmette cette culture à nos enfants. D'accepter leur droit de revendiquer eux aussi leur Liberté d'opinion. 

Comment peut-on blâmer des artistes comme Cabu et ses collègues d’exercer leur Art pour faire partager leurs convictions forcement opposées aux nôtres ? 

Voir André Viard, avec ce tweet pour le moins ambigu, ne pas condamner cette tragédie est une insulte faite à la liberté de la presse en particulier - et des citoyens en général – .

Cela me révolte.

M’offusque. 

Cela veut dire qu’un journaliste qui écrit un article contraire à mes convictions à le droit de se faire assassiner ?

Parce qu’hier, il a fait un dessin sur Mahomet ou demain contre José Tomas ? 

« Je ne suis pas Charlie » dit-il.

Comment s’offusquer alors que des fondamentalistes antis-taurins aient tenté de brûler sa maison dans les Landes (et sa famille) parce que André Viard défend avec talent la cause taurine ? 

Quand on a frôlé le drame pour défendre sa cause, comment peut-on tolérer implicitement que d’autres aient donné leur vie pour vouloir partager leur vision de la société –que l’on partage ou pas, peu importe- ?

Au-delà de ce constat que 99% des aficionados condamnent j’ose l’espérer, il suscite des interrogations sur le positionnement d’André Viard dans le panorama taurin français. 

Peut-on conserver comme voix pour défendre l’aficion (au delà de Terres Taurines, je rappelle ses missions pour l’Observatoire…) un homme au discours aussi ambigu,

Pour ne pas dire radical?

On demande à l’Europe et au Monde de la tolérance pour accepter notre Droit à la culture et notre Droit à la  différence, même si la tauromachie n'obtiendrait pas une majorité dans les urnes si un référendum était décrété.

Peut-on confier notre cause à un étendard au discours intégriste, à une personne qui critique -avec raison- les discours violents des animalistes face aux toreros et qui ne condamne pas l’acte odieux de barbares qui ont supprimé la vie à 12 personnes pour des dessins satyriques ? 

Peut-on confier notre cause à une personne qui dans ces moments pourrait laisser penser que les aficionados sont de sordides amateurs de sang démunis d'humanité?

Je risque de recevoir une réponse du Docteur es sciences taurines.  

Il la fera certainement avec plus de talents et de références historiques, littéraires, philosophiques ou je ne sais quoi.  

Ou, peut-être pas...

S’attaquer au Dieu de la défense taurine me vaudra certainement plus de critiques que de soutiens. 

Mais je me refuse qu'on puisse croire que même une infinie minorité d'aficionados puisse partager ce tweet de M.Viard.

Ce serait injuste.

Et injustifié.

Et certains pourraient profiter de l'occasion pour faire de la récupération.

Les premiers commentaires reçus confirment que la position de l'aficion ne souffre d'aucune ambiguïté.

Je pèse mes mots mais en tenant ce type de propos,

les positions de Terres Taurines deviennent aussi dangereuses pour l'avenir de la tauromachie que l'Islamisme pour les Musulmans.

Donc, MOI, je suis Charlie.   

Et je ne lirai plus jamais Terres Taurines malgré la qualité de ses écrits.

CHARLIE GUIN

Commentaires

bravo enfin quelqu un qui dit la vérité! Nous sommes des professionnels qui subissent systématiquement des critiques juste car nous n'avons pas les mêmes intérêts !! Merci pour votre article et je suis Charlie!

Écrit par : Lambert | 10/01/2015

ne pas soutenir la liberté de conscience et d'expression sous prétexte de conflit politique et de divergence violente sur La Défense de notre culture taurine est scandaleux..
La liberté d'expression est l'un des bien les plus chers de notre, imparfaite mais indispensable, démocratie..
Je suis aficionado, de droite et je suis Charlie.

Écrit par : BERAT | 10/01/2015

je partage la quasi totalité de cet écrit. Et viens d'avoir des échanges par mail avec lui. Il réitère et ajoute que Charlie Hebdo était islamophobe. Bref, je pense même qu'il passe sous le coup de la loi actuelle.
C'est un type imbu de lui-même. Nous le savions.

Je suis également de droite et ne lisais pas Charlie Hebdo. Mais je suis quand même pour la Liberté. Et ne lirai plus jamais Terres Taurines qui devenait pontifiantes au demeurant.

Je refuse également de me laisser donner des leçons par ce type. Il n'est pas plus intelligent ou plus cultivé que nous tous. Et il devient un poids pour nous tous en déclenchant une condamnation ferme du mundillo ET des antis. Bref, aujourd'hui, c'est un anti.

Donc qu'il soit banni et sorti de tout : de l'Observatoire, des callejon (ce qui est déjà largement le cas). Qu'il soit sifflé si d'aventure il s'y trouve. Et faisons circuler au maximum cette information. Car cet homme est un danger.

Il n'est nullement notre pâtre. Il n'est qu'un aficionado parmi les autres. Ou plutôt, il était.

Écrit par : Benoit Laurenceau | 10/01/2015

bravo pour votre article je fais parti d'une association taurine d'arles (la muleta) et je peux vous dire que se mec n'a aucune valeur pour nous chust

Écrit par : chust | 10/01/2015

Tout est dit !! Bravo

Écrit par : Justine | 10/01/2015

Bien vu.

Écrit par : meryl | 10/01/2015

Nous savions que Charlie, ses dessinateurs n'étaient pas de notre coté ; même si pour le reste je me retrouvais dans leurs dessins. Mais cet acte barbare contre la presse, toute la presse est plus qu'intolérable.

André Viard avec cette phrase se met hélas au même niveau d'un anti corrida comme Thierry Hely qui se permettait le 08/01/2015 ce communiqué :
http://lotaureroge.canalblog.com/archives/2015/01/09/31288189.html

Certains de ses amis écriront " il a le mérite de la franchise " ; peut-être, mais il n'a pas, face au crime, au moins celui de la compassion. Pour moi, dans une démocratie on ne combat pas avec une kalachnikov mais avec l'écrit et la loi.

Écrit par : Bousquet | 10/01/2015

Quelle ne fut pas ma sidération quand j'ai lu ce message d'André Viard. En effet, à plusieurs reprises j'ai été étonnée par ses prises de positions et ses analyses tauromachiques mais ne détenant aucune vérité, je lisais et essayais d'analyser. Là, on a dépassé les frontières de l'acceptable. Personnellement, j'avais une véritable affection pour Bernard Maris, économiste social, qui, dans ses analyses essayait de privilégier l'HOMME et non la finance. Ses analyses toujours très fines m'ont souvent donné à réfléchir et m'ont donc rendue plus humaine! des hommes comme lui et les caricaturistes partis vers un autre monde que moi, l'athée viscérale espère meilleur, vont nous manquer car ils faisaient appel à ca que tous les hommes sur cette terre ont de commun, la conscience d'être humains. Je vais en rester là car je ne voudrais pas me laisser déborder par l'émotion. Désolée André mais tu ne me conteras plus parmi tes lectrices et j'espère te rencontrer pour te le dire oralement.
Merci Monsieur Guin pour votre analyse mesurée
JE SUIS CHARLIE!

Écrit par : Costedoat Francine | 10/01/2015

Bravo pour ce très beau papier digne d'un maestro de la plume. Tout est dit .
L'intolérance sous toutes ses formes doit être combattue ....
Votre papier est une merveille et devrait être étudié dans les écoles ( et pas seulement taurines )en tant que référence.
Bravo !

Écrit par : LAFITTE | 10/01/2015

Comme cité ci dessus très beau papier , pas de langue de bois , la liberté d expression, un homme est très fier .... après l avoir lu .

Écrit par : annie | 10/01/2015

Merci Monsieur de dire bien haut ce que nous pensons! Je ne lirai jamais plus terres taurines.

Écrit par : Tinou308 | 10/01/2015

Bravo monsieur pour cet réponse à ce petit monsieur viard, qui ne mérite pas plus que du mépris,

Écrit par : Christophe JOUANDOU | 10/01/2015

L'émotion est à son comble et devient violente. Comment et pourquoi condamné un homme qui n'est que ce qu'il est. Pourquoi ne pas permettre un avis différent. Ce n'est pas lui qui portait les armes. Voyez donc comme le sectarisme se propage. Monsieur Guin vous vous êtes emporté un pont trop loin, comme souvent votre ami André Viard. Oui l'émotion est parfois trop forte pour se maîtriser.
Viard, n'est ni meilleur, ni pire que chacun d’entre nous, il est différent, voilà la seule vérité, juste et digne que l'on peut dire de lui, sans tomber dans un lynchage médiathique indigne.
Alain Gaido Pdt Délégué de l'UVTF.

Écrit par : Alain Gaido | 10/01/2015

M. Gaido,

L'émotion est à son comble et on le serait à moins. Maintenant, je salue votre modération mais je constate que vous êtes vous-même bien violent dans votre terme de "lynchage médiatique indigne." Surtout, il convient, au-delà de l'indécence absolue et du nombrilisme de ce tweet, de constater le mal causé par M. Viard depuis que ses propos se diffusent chez les aficionados et que les antis font tourner à une vitesse hallucinante. Je vous invite humblement à faire un tour sur Facebook, les blogs et tweeter où vous constaterez que là, il creuse notre tombe. Et cela, il n'en a pas le droit. Ou alors, il abandonne toute prétention à quelque poste de représentativité que ce soit. La démocratie c'est cela : quand la majorité dit non, celui qui a le poste doit partir !
Donc libre à M. Viard de tenir ses propos. Libre à nous de les condamner fermement, de dire que nous y sommes opposé et que nous ne voulons plus de lui.
Donc je réitère fortement tout mon appui à l'article de Charlie Guin.
Benoît Laurenceau, aficionado qui ne va certainement pas aller signer avec un quelconque titre qui, en l'espèce, relève de réflexe d'un autre âge.

PS : Vous êtes libre M. Gaido mais avez-vous l'accord de l'UVTF pour signer ce post en vous prévalant de votre présidence déléguée ?

Écrit par : Benoit Francisco Laurenceau Blanco | 10/01/2015

Une signature claire et honnête pour que tout soit transparent, tlut simplement.
Je rajouterai simplement, qu y a t il de beau dans le lynchage (je signe etpersiste), qui est forcé d acheter et de lire ses revues?
Cela ressemble beaucoup a un reglement de compte de personne qui attendait un grand pour le mettre devant.
utiliser Charlie vous semble t il digne ?
Viard vous semble t il donc djhadiste ?
Difficile d etre impopulaire dans ce bas monde.

Écrit par : alain gaido | 10/01/2015

M. Gaido,

Je constate que, fort heureusement, vous vous ravisez en cessant d'user de votre titre.
Sur le lynchage et le règlement de compte, persistez sauf que vous vous trompez. C'est justement parce que certains savaient que je continuais malgré tout à entretenir des relations (lointaines) avec lui que l'on m'a contacté (entre autres). Parce que je les soutenu comme je le pouvais quand il a du affronter cet acte odieux contre sa famille. Et que les histoires du landernau taurin ne m'intéressent pas une seule seconde. Ma réaction - et je ne peux parler que pour moi - est simplement celle d'un aficionado horrifié par ces propos que je considère totalement indécent et parce que je ne veux pas qu'il aide les antis à continuer de creuser notre tombe.
Refuser de voir cela, c'est refuser de voir ce qui est en train de se passer dans la blogosphère.
Enfin, Viard n'est évidemment pas un jihadiste. Simplement un homme qui ne montre pas la compassion attendue, normale et humaine avec des MORTS sauvagement assassinés parce qu'ils se permettaient de faire des dessins et au prétexte que ces gens ne partageaient pas les mêmes idées que lui.
Enfin, je vous retourne la question : utiliser Charlie est-il digne de la part de M. Viard ? D'autant que, contrairement à moi, vous êtes socialiste et que, je présume, votre sensibilité est certainement plus proche de ce magazine que la mienne !

Écrit par : Benoit Laurenceau | 10/01/2015

Quelle déception monsieur viard!il est en effet impensable de continuer de parcourir vos livres avec de telles pensées .

Écrit par : sancere | 10/01/2015

Quelle déception monsieur viard!il est en effet impensable de continuer de parcourir vos livres avec de telles pensées .je suis charlie

Écrit par : sancere | 10/01/2015

Quelle déception monsieur viard!il est en effet impensable de continuer de parcourir vos livres avec de telles pensées .je suis charlie

Écrit par : sancere | 10/01/2015

Bravo et merci. Il y a longtemps que j'ai laissé tomber Terres Taurines. Que celles et ceux qui sont encore abonnés ne renouvellent pas leur abonnement ! Sa conception de la liberté à sens unique m'a toujours heurtée. Mais je dois dire que sa frasque ultime m'a faite hurler. Comment peut-on mettre sur le même plan l'action de militants anti-corrida et le massacre d'une rédaction ! Je considère qu'il ne me représente pas. Je ne suis pas Terres taurines, Je suis Charlie.

Écrit par : Cathie | 10/01/2015

Bien dit! Défendrons notre libertė d'expression, la libertė de débattre nos différences et
notre libre choix.
Aficionado depuis le Danemark, avec la France au cœur,
Je suis Charlie.

Écrit par : Christina | 11/01/2015

COMMUNIQUÉ DE L'ONCT :
Nous sommes tous Charlie !

Afin de ne laisser planer aucun doute sur sa position, l’Observatoire National des Cultures Taurines tient à affirmer hautement et unanimement que, quelles que soient les positions critiques de certains membres de la rédaction de Charlie Hebdo à l’égard de la corrida, la liberté d’opinion et d’expression est un fondement majeur de notre société et de notre République, dont la valeur doit être proclamée et rappelée dans les circonstances dramatiques qui viennent d’être traversées. En hommage aux victimes de ces assassinats odieux, l’heure est à l’unité de tous les démocrates de France et du monde.

Ici et maintenant, nous sommes tous Charlie !

Écrit par : Hugues BOUSQUET | 11/01/2015

ET VIARD!!!!!!!!!!!!!QUE DIT-IL?????????????
DEDE NE SE RAPPEL PLUS DES "INTEGRISTES" QUI VOULAIENT LE GRILLER..........

Écrit par : BRUN | 11/01/2015

Félicitations pour votre vision qui nous parait juste sur le site en question et sur celui qui le dirige.
Cordialement
CS

Écrit par : Canal Sud | 11/01/2015

Je suis abonné à Terres Taurines et faisais acte de militantisme en me réabonnant chaque année. Je suis bien entendu aficionado et assiste à plus de 15 spectacles taurins chaque année en France et Espagne,et bien plus sur les chaînes télévisées espagnoles et portugaises. Majoritairement ce sont des corridas à pied ou équestre mais aussi des courses camarguaise (finale du trophée des as cette année) et recortadores (une en 2014).
Devant la réaction si étroite d'esprit de Mr Viard je m'interroge sur mon prochain ré-abonnement car je ne voudrais pas par cet acte soutenir sa position.

Écrit par : Garcia Philippe | 12/01/2015

Très bien dit. N'oublions pas que Charlie c'est aussi les quatre victimes juives de l'hypercasher et les policiers.
Charlie c'est le droit à la liberté d'expression, la lutte contre de l'antisémitisme, le respect des institutions de notre république.
La laïcité.
Je suis "CHARLIES"

Écrit par : nadege vidal | 12/01/2015

Les propos du vice président de l'uvtf sont effarants, aucune analyse, uniquement du premier degré, du larmoyant, du paternalisme pour gamins de maternelles.
De la vaseline de politicien, le vide de la pensée le plus sidéral.
Monsieur Gaido les français en ont marre de politiciens dans votre genre qui ne font que brasser de l'air.
Allez donc vous renseigner, lisez, lisez Viard dans le texte, tentez une analyse..

Écrit par : Laurent | 12/01/2015

Que Monsieur Gaidon aille donc méditer le twitt de Marie Sara :

Viard démission de l'observatoire! Contrairement aux tâches de sang les taches de honte sont indélébiles jesuisCharlie

Il ne s'agit pas de lynchage mais de décence, d'humanité et de respect de l'autre.

Écrit par : Eric | 12/01/2015

Quel tweet méprisable de la part de M. Viard!
Ce monsieur ne me représente pas dans mon aficion.

Bravo pour votre article M. Guin.

Avant, je suis Humain.

Écrit par : Emmanuel | 12/01/2015

YO SOY AFICIONADO Y SOY CHARLIE !( tweet destiné à André Viard )
...Eh oui Mr Viard, je suis CHARLIE, et pourtant je n'ignorais pas que Charlie Hebdo était majoritairement contre la corrida...Et alors est-ce une raison pour "se satisfaire "(il n'y a pas d'autre mot) de la suppression à la Kalachnikov d'une dizaine de personnes dans une rédaction qui ne vous estime pas ? Mais alors que répondrez vous à ceux qui se réjouissent quand de temps à autre c'est le taureau qui prend le dessus en embrochant le torero ? qu'il l'a bien cherché ?. Non, vraiment, ce n'est votre longue prose correctrice parue le lendemain, pour atténuer la douleur de la banderille que vous vous êtes plantée dans le pied, que nous retiendrons, c'est la non représentativité de votre personnage pour l'aficion populaire que vous ne côtoyez pas et dont avez trop souvent trop vite trop longtemps considéré comme vous appartenant de droit. Je ne reviendrai pas sur la lettre de Mr Guin qui vous décrit comme vous êtes, avec beaucoup de véracité, j'insisterai simplement sur un point : Vous êtes parmi les rares personnes qui vivent de la Tauromachie, à vous la Tauromachie vous rapporte de l'argent. En ce qui me concerne je mets de l'argent pour aller voir les toros,vous voyez on n'a pas le même intérêt.
Je vous remercie donc de faire en sorte,à l'avenir, que l'on ne juge pas mes faiblesses pour le toro à la force de vos convictions, de vos positions, ou de vos maladresses qui font beaucoup plus de mal à la Tauromachie que les caricatures de Charlie Hebdo.

Écrit par : COELHO | 14/01/2015

Le 9 décembre 2013, A. Viard dérape déjà avec un édito intitulé « Le syndrome de l'étoile jaune » dans lequel il compare nos méthodes à celles des nazis à l'égard des juifs ! L'Alliance Anticorrida a porté cette affaire devant les tribunaux en assignant le promoteur de corridas pour diffamation, atteinte à l'honneur et à la considération de l'association.

Écrit par : Claire Starozinski | 14/01/2015

ce papier est une opinion, qui trouvera sa place à côté des éditoriaux sans fond.

Écrit par : eric | 19/05/2015

Andre viard dit les chose comme Elle sont j ai beaucoup d amiration pour Lui car je ne suis pas un pro de la corrida bravo

Écrit par : fifi | 12/06/2015

Yo soy Viard.

Écrit par : insulaire91 | 07/07/2015

Les commentaires sont fermés.