Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/03/2015

« Oliva del campo », une peña dédiée au toro bravo sur Béziers

pena oliva.jpgArticle Midi Libre du jour

Des membres de la Peña Oliva vont créer le 13 mars un nouveau club taurin sur Béziers.

 

Il est bien loin le temps où toute l’aficion biterroise avait foncé le 26 septembre 1984 pour suivre l’agonie de l’enfant chérie de la ville Francisco Rivera « Paquirri » après un coup de corne qui lui a coûté la vie. A l’époque, un seul club taurin (L'union taurine biterrois, UTB) réunissait tous les aficionados le mardi soir et seule une petite minorité avait crée le « Perdigon ». 

En trois décennies, de scissions en divisions, les associations taurines se sont multipliées dans la ville et un non-initié au mundillo biterrois perdrait son latin s’il voulait décrypter la généalogie taurine des membres de chaque club.


Etait épargnée jusqu’alors la Peña Oliva qui réunissait des centaines d’aficionados pour fêter ses anniversaires et dont les bodegas attirent chaque année les « festaïres ». 

Le club taurin crée pour Emilio Oliva, le torero de Chiclana, réunit depuis des années le plus grand nombre d’adhérents sur la ville et va connaître à son tour une division car plusieurs de ses adhérents historiques vont donner naissance à une nouvelle association, la « Peña Oliva del campo ». 

En effet, Thierry Girard organisera une première manifestation le vendredi 13 mars (19h) au Domaine Augé (Boujan) pour la remise des cartes où une conférence « parlons toros » est organisée autour de Jean-Louis Castanet .

Le choix de l’auteur de « Tierras bravas » , le guide référence des ganaderias, comme président honoraire au côté de Bernard Cabrillac (Tendido 7), n’est pas le fruit du hasard car le président veut faire de cette association « un club dont la thématique reposera essentiellement sur l’étude du toro bravo, des castes, des encastes et du campo ». 

Accompagné de ses compère Christian et Jean-Pierre Albouy, Jacques Bousquet et Lucien Vassalo, Thierry Girard est un habitué des campos espagnols et portugais et un conférencier sur les origines de toros de combat. Avec la création de la peña « Oliva del campo », il fera évoluer le contenu de ses voyages au campo.

« Jusqu’alors, nous avions pour habitude de partir une dizaine de jours dans les ganaderias d’Espagne et du Portugal. Maintenant, nous organiserons également des week-end dans les élevages français pour leur apporter notre soutien et souligner la qualité de leur travail » conclut le Président du dernier né des clubs taurins.

 

Commentaires

En 1984 il y avait aussi le plus ancien des clubs taurins de Béziers : L'UNION TAURINE BITERROISE :
http://uniontaurinebeziers.com/

Écrit par : LO TAURE ROGE | 05/03/2015

C'est justement l'unique club évoqué dans l'article même si a la marge il y avait le Perdigon et Paul Ricard, mais l'UTB réunissait 95% de l'aficion...
C'était les mardis soir de mon enfance où j'écoutais religieusement Max Tastavi, Richard Pascal, Serge Calmel, Francis Andreu et les anciens...

Écrit par : stephan | 06/03/2015

Les commentaires sont fermés.