Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2015

Les paris sont lancés pour la Feria de Béziers 2015

ROBERT MARGE 1.JPGArticle Midi Libre Béziers d'hier

Sollicité par Midi Libre pour avoir des indices sur le contenu des corridas de la Feria 2015 dans le callejon d’Arles au côté de Luc Jalabert et Simon Casas, ses homologues nîmois et arlésiens, l’empresa de Béziers s’en est tiré par une pirouette en lançant « on verra si on fait une Feria cette année ».

Tout juste Robert Margé a avoué que les cartels seraient annoncés cette année plus tardivement, « courant mai » selon ses dires, histoire de surfer sur un succès d’un torero pendant la Feria de Séville ou en début de la San Isidro à Madrid.

Seule certitude à cette heure, les quatre ganaderias qui figureront au cartel. Aux habituels Margé et Miura pour les dernières corridas, Béziers a sélectionné un lot de Garcigrande pour l’ouverture, ganaderia qui a connu le plus de triomphe avec les figuras en 2014, et quatre toros de Jandilla pour la seconde levée qui prendra le format d’une mixte avec Pablo Hermoso de Mendoza.


Concernant les toreros, les rumeurs vont bon train dans le mundillo pour déterminer qui seront les cinq toreros qui accompagneront le cavalier pour les deux premiers cartels.

Une certitude, Sébastien Castella fera un seul paseo le jeudi 14 août car il souhaite faire une pause le lendemain avant de se produire le samedi pour son premier seul contre six en Espagne, au Puerto de Santamaria (Andalousie), afin de fêter ses quinze ans d’alternative.

Reste donc quatre postes à pourvoir où José Maria Manzanares et Juan Bautista sont donnés partants et des figuras seront à choisir entre Alejandro Talavante, Miguel Angel Perera et Enrique Ponce.

A moins que Robert Margé ne propose un parfum de nouveauté en ouvrant la porte à des « toreros émergents » comme le très prometteur Juan del Alamo, triomphateur d’Arles, Diego Urdiales, Joselito Adame ou Pepe Mora ou la carte française avec un Juan Leal qui a beaucoup progressé au cours de l’hiver.

En revanche, pour la première fois depuis bien longtemps, El Juli serait absent de Béziers après plusieurs prestations sans relief sur le sable des arènes du Plateau de Valras.

Le samedi, pour la corrida de Robert Margé, la côte de Cayetano Ortiz et Ivan Fandiño, le leader de l’escalafon des trois dernières temporadas, est au plus haut. On peut imaginer là aussi un « torero émergent » ou  un retour de Manuel Escribano pour compléter le cartel, car le public a beaucoup apprécié son style spectaculaire aux banderilles et à la cape en 2014.

Enfin, pour la corrida de clôture face aux Miura, Fernando Robleño et Javier Castaño sont donnés partants. Resterait donc un poste à pourvoir où la tendance reste incertaine et les surprises toujours possibles.

Seule certitude, les spécialistes Escribano, Rafaelillo et Aguilar seront absents car engagés le même jour à Dax.

Un pari ? Le Catalan Serafin Marin ou le retour de Medhi Savalli, l’enfant chéri de Béziers. A moins qu’un spécialiste espagnol soit choisi parmi Sanchez Vara, Perez Mota ou Sergio Aguilar.

Si les grandes lignes de la Feria semblent déjà se dessiner, des surprises de dernières minutes ne sont donc pas à exclure au cours du prochain mois avant l’annonce officielle.

D’autant qu’une rumeur parcours le mundillo biterrois. Sous la pression de la mairie, qui rêverait du retour d’une corrida en septembre au lendemain des Ferias d’Arles et Nîmes, Robert Margé serait disposé à proposer un projet hors feria s’il parvient à conclure un cartel français de qualité.

 

Les commentaires sont fermés.