Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2015

Castella et Bautista boudés par les arènes du Sud-Ouest

CASTELLA 2 OREILLES.jpgArticle Midi Libre d'hier suite à la publication des cartels de Dax et Mont-de-Marsan où les deux français sont absents.

Mon premier est Biterrois, meilleur torero français de l’histoire et désigné deux fois numéro un mondial de la discipline.

 

Mon second est Arlésien, triomphateur des deux dernières temporadas françaises et, lui aussi, a ouvert trois fois la grande porte de Madrid.

 

Et pourtant, Sébastien Castella et Juan Bautista n’ont pas trouvé une place dans la Feria de la Madeleine à Mont-de Marsan et pour les deux cycles de Dax en août et en septembre.

 

Les empresas du Sud-Ouest ont officialisé des cartels séduisants – même si les lecteurs de Sud-Ouest ont exprimé leur déception-  en proposant une variété d’élevages intéressante et un mix entre figuras établies et toreros en devenir qui viendront bousculer l’ordre établi.


 

Mais difficile d’expliquer l’absence des deux stars françaises.

 

Absent de Mont-de-Marsan depuis ses deux oreilles de 2011, Castella pouvait revendiquer un poste à Dax après son triomphe de 2013 et son trophée de 2014, d’autant que le Biterrois avait ouvert la grande porte de sa voisine Bayonne l’an dernier.

 

De même, les multiples triomphes de Juan Bautista à Nîmes, Béziers, Bayonne, Arles et Istres l’an dernier auraient justifié sa présence dans deux ses principales Ferias du Sud-Ouest.

 

Dans un entretien pour Mundotoro, Sébastien Castella a donné un début d’explication. « On s’est appelé avec toutes les empresas mais les offres formulées ne correspondaient pas à mes volontés. Il faut respecter le statut que j’ai gagné en France » revendiquait le Biterrois sur le site internet espagnol.

 

Il était d’ailleurs particulièrement remonté contre un organisateur qu’il ne voulait pas citer. Lui reprochant de « l’avoir approché de façon indélicate et irrespectueuse. Cela ne me plaît pas et j’espère que la prochaine négociation se déroulera avec plus de respect ».

 

On peut imaginer que cette pique était adressée à Simon Casas car, après son absence aux vendanges 2014, Sébastien Castella ne digère visiblement pas son exclusion pour la prochaine Feria de Pentecôte.

 

Le torero a toujours été présent à Nîmes depuis son alternative et triomphé avec régularité (encore deux portes des Consuls en 2012 et un total de trois oreilles en 2013) même s’il n’a pas obtenu de trophée au cours de son dernier paseo pour la dernière Pentecôte.

 

Dans Mundotoro, le maestro rappelait d’ailleurs à l’empresa gardoise « qu’il ne faut pas oublier tout ce que j’ai réalisé dans cette arène. Ni oublier que je l’ai aidé dans le passé ». Sébastien Castella fait notamment référence à la novillada matinale intégrée au solo réalisé au profit d’Haïti. Les spécialistes comprendront...

Le Biterrois a conclu l’entretien par une dernière salve contre l’empresa et avec une note d’espoir en espérant  retrouvé son amphithéâtre chérie en septembre prochain.

« Le toro remet chacun à sa place. Le Colisée a 2000 ans et il ne va pas bouger ».

Les commentaires sont fermés.