Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2015

Un Festival taurin avec de la moelle

P1010185.JPGArticle Midi Libre du jour

Après avoir frôlé l’annulation, Christian Coll organise son 6ème Gala du Printemps. 100% français et au profit d’ADOT 34.

 

La tauromachie décuple décidément les passions et programmer un simple festival taurin promet son lot de rebondissements.

 

Au départ, un imbroglio entre El Mundillo et l’empresa Robert Margé a failli mettre fin au traditionnel Gala du Printemps organisé par Christian Coll, le Président fondateur de ce club taurin qui soutient les carrières de Tomas Cerqueira et Cayetano Ortiz.

 


 

Après un accord conclu in extremis, les antis-taurins ont pris le relais en mettant la pression sur l’association France ADOT 34 pour ne pas recevoir les bénéfices de cette journée.

Là encore, un compromis a été trouvé pour que l’œuvre qui milite en faveur des dons d’organes et de moelle épinière, bénéficie de la générosité des sept matadors de toros qui se produiront gratuitement lors du Festival.

 

Il se murmure d’ailleurs qu’au cours des derniers jours, Christian Coll et l’école taurine continuaient de se frictionner sur des détails opérationnels. Au final, chacun a retrouvé la raison et un programme séduisant est proposé pour la seconde semaine consécutive sur le sable biterrois, après les deux novilladas non piquées de  dimanche dernier.

 

La journée débutera avec quatre novilleros (11h) qui affronteront du bétail de Robert Margé. Le Biterrois El Chispa se mesurera à l’Arlésien Pascal Mailhan, à l’Espagnol Jamadi Ibañez et à l’espoir Nîmois Tibo Garcia.

 

Ensuite, la crème des matadors de toros français sont au cartel du Festival (16h), à l’exception des deux stars Sébastien Castella et Juan Bautista. Se plaignant de leur manque d’opportunités dans les Ferias, les toreros français pourront démontrer aux empresas leur talent.

Plusieurs générations cohabiteront dans les arènes autour de Morenito de Nîmes qui fera ses adieux à Béziers pour sa dernière temporada. Le sobresaliente, salué par tous les publics français, sera accompagné de son successeur, Jeremi Banti qui a fait le choix d’accepter ce statut de torero remplaçant pour vivre de sa passion.

Un rôle certainement frustrant pour le talentueux arlésien, qui lui permet toutefois de vivre de grands moments en étant sobresaliente de Talavante ou Fandiño lors de leurs solos à Madrid.

 

Roman Perez et Thomas Joubert seront également du Festival taurin et viendront renforcer les rangs des toreros d’Arles. Mais, le public biterrois fêtera surtout le retour de Mehdi Savalli dans ces arènes amoureuses de sa fougue et de son sens du spectacle. Après une traversée du désert, l’Arlésien a multiplié les triomphes au Pérou pour regagner sa place dans plusieurs ferias françaises cette année.

 

Naturellement, Christian Coll a réservé la clôture de ce 6ème gala a ses deux protégés, Tomas Cerqueira et Cayetano Ortiz. Ce Festival revêt une grande importance pour les deux Biterrois qui voudront s’imposer dans une arène de première catégorie face à leurs concurrents français pour s’offrir quelques places dans les cartels des Ferias.

 

Car, les portes restent fermées en Europe et leur temporada se compose pour l’instant d’un paseo commun à Boujan en septembre et d’une corrida à Béziers pour Ortiz. A l’instar de Savalli, leurs futurs contrats au Pérou constituent une lueur d’espoir pour leur avenir.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.