Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/05/2015

Projets de Margé avec Eva Maria en Andalousie et photos de la finca Javier Molina...

JAVIER MOLINA FER 1.JPGArticle Midi Libre d'hier

Quand il évoque ce magnifique projet, Robert Margé veut d’abord remercier son associé. « J’ai toujours eu le rêve de posséder un élevage en Espagne et c’est grâce à Philippe Pagès que j’ai pu le réaliser ».

Ce parfum de nouveauté constitue pour l’éleveur des Monteilles un bain de jouvence car il aime raconter son bonheur: « Il y a encore 15 jours, nous montions à cheval pendant deux heures avec Philippe sur les 800 hectares de la finca et nous étions émerveillé comme des enfants ».

Mais El Sardinero ne sera pas qu’un lieu de villégiature car les deux ganaderos ont l’ambition de ramener le célèbre élevage de Javier Molina au sommet. Dans les plus grandes ferias espagnoles.


ganaderia ave maria, javier molina, philippe pages, robert margéRobert Margé s’est déjà fixé une feuille de route et définit les grandes lignes de son nouveau projet.

Si un mayoral travaille à l’année en Andalousie et si des vachers sont recrutés ponctuellement, l’éleveur souhaite « être présent une douzaine de jours par mois à Constantina pour relancer la ganaderia. Dans un premier temps, j’étudierai les livres de Rafael Molina pour conserver les quarante meilleures vaches de l’élevage sur les 55 présentes actuellement ».

ganaderia ave maria, javier molina, philippe pages, robert margéSix étalons et environ 35 mâles par année de naissance sont également présents pour composer un élevage de 250 bêtes braves. Robert Margé pourra valider ses premiers choix « en présentant trois novilladas chaque année en Espagne au cours des prochaines temporadas ».

 

ganaderia ave maria, javier molina, philippe pages, robert margéL’objectif est de rapidement développer le nombre de reproductrices pour arriver à 250 vaches. Depuis toujours, Robert Margé a fait du dicton « ce qui est bon n’est jamais cher » son adage et il compte investir pour acheter avec Philippe Pagès des sementals et des vaches chez la crème des ganaderos espagnols.

ganaderia ave maria, javier molina, philippe pages, robert margéL’éleveur des Monteilles ne cache pas que les élevages chéris par les figuras comme  Garcigrande ou Nuñez del Cuvillo constituent des cibles privilégiées.

D’un tempérament toujours optimiste, le ganadero envisage « de monter autour de 180 vaches et passer en corrida si les deux premières temporadas en novillada sont réussies ». Pour conclure, Robert Margé a oublié un instant son enthousiasme actuel pour laisser place à son discours de communiquant averti pour souligner l’échos de cette acquisition en Espagne. « Tous les jours, je suis sollicité par des médias espagnols, des radios, la Télé Andalouse ou la presse taurine qui parlement beaucoup de ce projet ».

Chasser le naturel, …

ganaderia ave maria, javier molina, philippe pages, robert margé

Les commentaires sont fermés.