Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2015

Un quatuor de numéro un au cartel de la Feria de Béziers

cartel feria de beziers 2015Article Midi Libre Hier

Ce mercredi, dans son mas des Monteilles, Robert Margé a officialisé les affiches de 2015  

Décidément une bonne étoile plane au dessus de Robert Margé. L’empresa a déjoué les pronostics en modifiant ses cartels quelques jours avant leur officialisation.

Souhaiter surfer sur la vague Sébastien Castella qui réalise actuellement les plus belles faenas de sa carrière, le Biterrois sera finalement des deux corridas d’ouverture avant de réaliser le dimanche son premier solo en Espagne (au Puerto de Santamaria) pour célébrer ses quinze ans d’alternative.

Comme pour le remercier, le meilleur torero français de l’histoire a ouvert la veille sa quatrième grande porte à Madrid et et postule déjà pour conquérir sa troisième  « oreille d’or » en 2015, le Prix décerné (par la Radio Nationale espagnole) au triomphateur de la temporada.


En revanche, l’exclusion d’Enrique Ponce et El Juli, deux barons de la Feria, était attendue après des prestations ternes au cours des dernières éditions. Robert Margé a joué la carte de la « competencia » pour faire de chaque cartel, un combat entre deux lions.

Pour l’ouverture, Sébastien Castella se mesurera au numéro un de la dernière temporada, Miguel Angel Perera qui avait gracié un toro pour sa dernière visite sur le sable Biterrois. Pablo Hermoso de Mendoza, sera un arbitre de luxe dans ce duel pour redonner une coloration équestre à la Feria après un an d’abstinence. 

Le lendemain, Castella affrontera ensuite José Maria Manzanares, le lauréat de la temporada 2012, et Juan Bautista qui revient à Béziers titulaire des Prix de triomphateur 2013 et 2014. 

Deux grands cartels, donc, pour débuter avec trois numéros de la catégorie et la légende du rejon, qui apparaissent comme une garantie de succès populaire.  

La corrida de Margé du samedi promet également quelques combats riches en émotion. Numéro un des temporadas 2012 et 2013, Ivan Fandiño traverse une période de doute suite à son solo raté à Madrid au mois de mars.

Il fera son retour à Béziers avec la ferme conviction de reprendre sa marche en avant et justifier son statut face à Manuel Escribano qui a coupé des oreilles aux Miura et Victorino Martin à Séville. L’Andalou démontre tous les jours qu’il est bien plus qu’un torero spectaculaire qui banderille et attend les toros « a porta gayola ».

Son aisance à la cape impressionne et sa muleta gagne en profondeur et douceur à chaque sortie.

Face à cette concurrence, Cayetano Ortiz devra se surpasser. Privé d’apoderado et de contrat, il revient dans ses arènes après sa grande porte l’an dernier. Il jouera un atout important pour son avenir car un succès dans une plaza de première catégorie sera impératif pour arracher des corridas en 2016.

Le lendemain matin, le cartel de la novillada devrait séduire les aficionados avec Posada de Maravillas annoncé comme un futur Morante de la Puebla et le Péruvien Andres Roca Rey qui vient de triompher à Madrid.  

Pour terminer cette belle cuvée 2015, la coutume sera respectée avec la traditionnelle Miurada. Le cartel sera moins séduisant que les années précédentes car peu de gladiateurs s’imposent actuellement dans cet exercice si particulier des Miura de Béziers.

Fernando Robleño et Javier Castaño, deux des spécialistes du genre à la forme incertaine, seront au cartel et Robert Margé a décidé de redonner une chance à Mehdi Savalli, très apprécié par le public. L’Arlésien est apparu affûté lors du dernier Festival taurin et il retrouve actuellement une place dans les ferias.  

Au final, un cycle 2015 avec la présence de piliers que sont les quatre lauréats de temporada et une colonie locale bien représentée puisque cinq des douze postes en corridas seront occupés par des matadors de toros français.

 

Commentaires

Seb, Jean-Ba, Medhi et Cayetano avec des Toros d'Aude....COCORICO !...c'est bien !...et bien sur les MIURA'S...et nous souvenir de Nimeno !

Écrit par : jean marie louirette | 30/05/2015

Les commentaires sont fermés.