Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2015

Andres Roca Rey, l’autre trésor du Pérou

ROCA REY MIURA.JPGARTICLE MIDI LIBRE HIER

« Ce Péruvien, je suis prêt à prendre les paris, c’est la figura de demain. Il possède tout. La technique, le courage et il est intelligent devant les toros ». 

En quelques mots, Robert Margé a dressé un portrait élogieux d’Andres Roca Rey lors de l’annonce des cartels de Béziers où le novillero sera répété après avoir été sacré triomphateur de la dernière Feria. 

Avant de briguer un  nouveau triomphe sur le sable des arènes du Plateau de Valras, le protégé de José Antonio Campuzano sera présent samedi à Boujan pour affronter un fer de légende : les Partido de Resina. 

Roca Rey fera d’ailleurs un retour dans cette plaza car l’aficion du Sud-Est de la France l’avait découvert lors d’une non-piquée en 2013 à l’occasion de la Feria du cheval et du toro.  


 Dès la troisième passe de cape, les aficionados avertis avaient vite compris pourquoi ce jeune Péruvien était annoncé comme un phénomène.  

L’an dernier, il a confirmé à l’étage supérieur pour ses débuts en novillada piquée avec des triomphes à Guadarrama, Cali, Manizales, Bayonne, et donc Béziers.  

Aperçu lors d’une tienta chez Miura en février dernier, Andres Roca Rey avait démontré qu’il avait franchi un nouveau pallier cet hiver sous la houlette de son professeur qui avait conduit Sébastien Castella au sommet de l’escalafon.

Face à six redoutables vaches de Zahariche, le novice s’était largement mis au niveau de toreros aussi expérimentés que Davila Miura ou du Catalan Serafin Marin.  

Sans surprise, Andres Roca Rey a frappé un grand coup dès son premier paseo de la temporada à Madrid. Le Péruvien a coupé deux oreilles le 19 avril pour ouvrir sa première grande porte à Las Ventas.

Après un nouveau triomphe à Aire-sur Adour, il a quasiment doublé la mise dans la plus grande arène du monde le 18 mai pour la San Isidro. Auteur d’une faena de deux oreilles face à un novillo du Conde de Mayalde, la « puerta grande » promise s’est refermée à cause d’une épée défectueuse.  

Cette nouvelle performance a encore fait remonter sa côte chez les professionnels taurins et Roca Rey aura l’occasion de consolider son statut dès ce jeudi à Séville.  

Entre son combat très attendu face au Partido de Resina à Boujan samedi et la Feria de Béziers, le novillero star mènera une campagne intense des deux côtés des Pyrénées avant de prendre son alternative à Nîmes au cours de la prochaine Feria des Vendanges.

Les commentaires sont fermés.