Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/06/2015

Débat toujours biterrois : Derechazo de Pepe Moral ou naturelle de José Tomas

CARTEL BEZIERS 2.jpgJeudi s’est réunie la CTEM de Béziers en présence de Robert Ménard. Il semble que l’objectif était de calmer les tensions après la dernière réunion d’annonce des cartels où des échanges plus qu’animés ont opposé Robert Margé et un membre qui ne fait pas franchement partie du « groupe » des soutiens à l’empresa.

Peut-être un hasard, les deux hommes étaient absents de la réunion de conciliation.

Sans surprise le sujet de l’article du Midi Libre sur l’affiche de la Feria a été évoqué.

Non pas sur le fond (d’ailleurs, il n’y en avait pas, juste un petit débat futile sur le cartel avec une citation d’a propos retrouvée parmi mes nombreuses archives personnelles : http://www.midilibre.fr/2015/06/23/sebastien-castella-oub... )  – l’actuelle comme l’ancienne municipalité ont oublié de mettre à l’honneur à leur torero pour ses anniversaires d’alternativemais sur la forme : Ce n’est pas José Tomas mais Pepe Moral sur l’affiche.

Jésus, Marie, Joseph, voilà un débat essentiel !


CARTEL BEZIERS 1.jpgEt comme tous les aficionados aiment disserter pendant des heures pour ne rien dire, je me plie avec plaisir au jeu. 

Toujours optimiste, je n’imagine pas une seconde que le lancement de ce sujet en pleine CTEM soit un contre-feu destiné à prouver à Monsieur le Maire que le chroniqueur est un incompétent notoire, pour palier à l’oubli du torero local qu’il a reçu en grande pompe pour l’inauguration du musée taurin 10 jours avant (LOL !!!)… 

D’autant que si le challenge est de prouver que certains membres ont une culture taurine supérieure à la mienne, il est gagné d’avance. Une personne comme Max Tastavi est un très grand aficionado et une encyclopédie taurine inégalable (pas LOL car je le pense sincèrement !). 

L’aficion vous enseigne l’humilité car 40 ans de passion supplémentaire vous enrichit énormément et tout aficionado ou chroniqueur doit avoir parfaitement conscience qu’il ne comprendra jamais aussi bien un toro qu’un novillero ou un ganadero.

J’en ait fait l’expérience en assistant à des corridas à Madrid au côté d’un novillero – à l’époque - qui s’appelait Cayetano Ortiz. 

Pour conclure sur le sujet de cette Commission, il semblerait, selon mes informations, que Robert Ménard ait imposé un nécessaire retour au calme et demandé à la tendance « Réglementariste » à faire preuve de mesure.  

Si elle est vraie cette attitude est rassurante car après la réussite du Musée taurin, la bonne idée de la Présidence unique, des sujets de fonds doivent être évoqués pour l’avenir au sein de la CTEM :

- Ouverture de la Feria à de nouveaux élevages dits « toristes » et/ou laisser place à de nouveaux toreros.

- Densité de la programmation taurine.

Attirer les jeunes aux arènes.

Place de l’école taurine pour former de nouveaux toreros et surtout de nouveaux aficionados de grande qualité.

- Donner une vraie place au rejon.

Rôle de Béziers dans la promotion et la défense de notre patrimoine en France.

- ...

JT.jpgMais bon, revenons à notre débat sans intérêt sur le torero de l’affiche. Je me régalerais de disserter pendant des heures avec des aficionados sans parvenir à se mettre d’accord.

Toujours passionné de recherches (on trouve plein de choses sur internet…), j’ai retrouvé deux photos qui pourraient bien-être celles qui ont inspiré l’artiste.

On notera d’ailleurs, que la photo du cartel officiel est une photo inversée (on retrouve la bonne sur le second cartel joint) car on voit parfaitement que la derechazo se fait sans ayuda et que le pli des vuelos est celui d’une naturelle.

On pourra toujours rétorquer qu’il est possible de toréer de la droite sans ayuda mais rarement un torero n’envoi les vuelos ainsi avec la « diestra ».

Au niveau du visage du maestro, les deux théories se défendent même si je garde une préférence pour José Tomas.

Ensuite, plusieurs signes me permettent de parier gros sur le Monstre de Galapagar même si la sensibilité de l’artiste peut nous tromper.

pepe moral.jpgL’affiche représente une posture très symbolique de JT en changeant la suerte, décollant le bras du corps et le palo fortement orienté vers le bas. Mais, la naturelle de Pepe Moral n’a pas grand chose à lui envier.

Surtout des tonnes de détails me laissent penser que l’inspiration est venue de la photo de Tomas :

- Distance plus élevée du piton droit à la muleta.

- Présence de 3 banderilles sur la gauche du toro et une vers le haut sur JT alors que seules deux sur la gauche sont présentes avec Pepe Moral.

- La queue du toro vers le haut et le brave qui lance les mains avec Tomas (on ne le retrouve pas avec Pepe Moral). 

Si l’artiste n’a pas été inspiré par cette photo de José Tomas, il est alors un excellent aficionado qui rêve toutes les nuits du meilleurs torero des 30 dernières années ! A moins qu'on parle d'un autre Pepe Moral!

Bon fin de ce débat inutile lancé par la CTEM mais au final plaisant.

Surtout que je ne doute pas une seconde que l’unique objectif du lancement de ce sujet était d’entretenir un simple échange entre aficionados (LOL !!!).

Je laisse les 2 photos en grand avec l’affiche pour que chacun puisse exprimer son avis…

 

JT.jpg

 

 

CARTEL BEZIERS 1.jpgpepe moral.jpg

 

 

Commentaires

Pour ma part ce qui m'intéresse c'est le graphisme de l'affiche... est-il bon ou mauvais ? à chacun d'apprécier. Par contre il n'y a aucune raison qu'une empressa d'une ville adhérente à l'UVTF ne respecte pas le règlement taurin, au même titre que toutes les parties : présidence, aficionados, public, matadors, vétérinaire, etc.

PS : une photothèque d'un journal taurin doit avoir des dizaines de photos de cette passe prise sous cet angle...

cordialement

Écrit par : LO TAURE ROGE | 02/07/2015

Hugues,

Je partage en partie ce que tu dis.

1/ En effet, chacun appréciera la qualité des graphismes et ce sera pas pire qu'avant, car Béziers ne s'est jamais distingué par la qualité de ces affiches qu'elles aient une dominante taurine ou pas. L'article était juste un clin d'œil. Pour l'anniversaire des 15 ans de Sébastien, il aurait été sympa que la nouvelle mairie corrige le tir raté des 10 ans. Surtout que le Maestro multiplie les gestes pour son aficion (inauguration Musée, présence probable aux journées taurines et pour un Festival bénévole)...
Mais, l'essentiel est de préparer des choses sympas pour la Feria.

2/ Tu l'auras compris, le fond de ce billet n'est pas la passe de Tomas ou la photo mais une réponse marrante à un débat de la CTEM. Avouons que pour ton bon aficionado, des détails sont très marquées car on trouve des dizaines de photos sous cet angle mais en regardant les vuelos, l'embestida, les pattes, ... des détails sont troublants. Chacun jugera.

3/ Oui l'UVTF a un règlement et on peut exiger de demander à le respecter avec rigueur. Faut-il encore que tous le respectent (selon des échos qui me sont revenus, certains ont remis en cause le mode de convocation à la CTEM) et l'aient toujours honoré (certains qui exigent une application stricte ont invité dans le passé avec tous les honneurs Folque de Mendoza aux controverses au moment où Palha était interdit de lidier en France par l'UVTF pour cornes non conformes -selon les termes diplomatiques-) quand on le revendique.

4/ Personnellement, je me fous que les Margé arrivent 6 mois ou 5mn avant la corrida même si c'est la règle. Tant que la CTEM ne peut émettre qu'un avis consultatif, l'intérêt est symbolique (comme dans le passé un avis défavorable à un jabonero de Ponce qu'il faut puntiller en piste après la pique).
La question se posera après la Feria.
Si les Margé sont mauvais, la CTEM pourra demander la non-reconduction.
Et surtout, la meilleure sanction sera celle des aficionados qui ne paieront pas leur place pour revenir s'ils ne sont pas satisfait de la qualité du bétail.

5/ Enfin, et je l'ai écrit dans le journal et dit à l'empresa, plutôt que compter les heures d'arrivée dans les corrales, je préfèrerais revoir à Béziers des encastes nouveaux (enfin plutôt anciens!) comme les Albaserrada, les Buendia ou des Cuadri...
Là est le débat de fond, de mon point de vue.

Écrit par : guin | 02/07/2015

Les commentaires sont fermés.