Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/03/2016

Juan Bautista, torero de la casa Margé

DSC_0046.JPGPapier Midi Libre semaine dernière
 
Pilier des Ferias françaises où il multiplie les grandes portes à Nîmes, Arles ou Béziers, Juan Bautista a triomphé systématiquement face aux toros de Margé à Palavas et sur le sable des arènes du Plateau de Valras.
Visiblement, la technique précise et reconnue du torero Arlésien fait merveille devant les braves des Monteilles.
Les rumeurs et les premières annonces de cartels de la temporada concordent: Juan Bautista devra combattre toute la cuvée 2016 des Margé. 
Le ganadero se produira cette temporada à Madrid, Béziers et Palavas et il n'est pas exclu de sortir une quatrième corrida en fin de saison.


Pour Béziers, les jeux semblent déjà faits et l'Arlésien devrait composer une affiche intéressante pour la troisième levée de la Feria avec David Mora, qui sera de retour après sa terrible blessure, et Juan Del Alamo. Un torero torero très respecté dans le Sud-Ouest et les plus grandes plazas espagnoles qui fera sa présentation à Béziers.
 
A Madrid, de nombreuses rumeurs ont couru sur la composition du cartel pour la première participation d'un élevage français à la plus grande Feria du monde. Mais la sentence est tombée vendredi sur Mundotoro quelques jours avant l'annonce officielle de la San Isidro.
 
Juan Bautista, avec ses trois grandes portes à Madrid, sera le pilier d'un cartel international. Il sera accompagné d'Eugenio de Mora et du Mexicain El Payo le 10 mai prochain.
Le torero de Toledo est unanimement apprécié par l'aficion de Madrid. Au lendemain de son alternative en 1997, il a ouvert la grande porte à Las Ventas à deux reprises. Au début des années 2000, Eugenio de Mora toréait plus de cinquante corridas par an et était une des stars de l'escalafon.
Sa carrière irrégulière a été marquée par une longue traversée du désert à la fin de cette décennie. En coupant des oreilles en 2014 et 2015 où il aurait mérité de sortir une nouvelle fois en triomphe de Las Ventas, le quadragénaire Espagnol a relancé sa carrière pour réaliser 23 paseos. Une confirmation en 2016 et un nouveau triomphe lui rouvrirait définitivement les portes des cartels des grandes Férias.
 
Véritable star au Mexique où il est de tous les grands cartels et dispute la place de numéro un à Joselito Adame, El Payo n'est pas encore parvenu à convaincre les empresas espagnoles et françaises lors de ses rares apparitions. Un triomphe à Madrid sera impératif pour s'ouvrir un destin de l'autre côté de l'Atlantique huit ans après son alternative.
 
Pour revenir au torero Français, il avait déjà réservé une belle surprise la semaine dernière quand Vincent Ribera, l'organisateur de Palavas, a annoncé la Feria de la Mer. L'édition 2016 sera composée de deux seuls contre six.
Un pari étonnant avec le solo d'Andy Cartagena à cheval qui peinera pour procurer un engouement populaire. L' "encerrona" de Juan Bautista face à six toros de Margé, en revanche, fait figure de garantie. Au cours des dernières temporadas, le maestro camarguais s'est livré à cet exercice si particulier à deux reprises en affrontant chaque fois six adversaires de ganaderias et "encastes" différents.

DSC_0321.JPG

Les commentaires sont fermés.