Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2016

Casas, le jour de gloire est arrivé…

CASAS 2.JPGMidi Libre Mardi

La « communidad » de Madrid déclarera ce mardi à 10h le lauréat du concours pour diriger Las Ventas. Sauf surprise, Simon Casas deviendra le patron de la plus grande arène du monde.

Au terme d’une stratégie longuement élaborée et d’un énorme coup de bluff, Simon Casas sera probablement désigné dirigeant des arènes de Madrid ce mardi avec son associé, la puissante agence de voyage Nautalia.

Depuis des mois, l’empresa Nîmoise arpentait les bureaux des principaux organisateurs pour proposer une association, seule solution selon ses dires, pour parvenir à respecter les exigences économiques de la Comunidad Madrilène.

Face à leur refus, il proclamait publiquement qu’il resterait loin de ce marché public. Alors que la direction en place, Taurodelta, semblait avoir gagné la partie en s’associant au milliardaire mexicain Alberto Baillères, Simon Casas présentait sa candidature à la surprise générale dix minutes avant la fermeture du marché.


 

 

 

Depuis, tous les professionnels taurins saluaient la stratégie du Nîmois qui tablait sur une offre dimensionné par les sortants sur les minimums requis par le marché public pour se positionner juste au –dessus et remporter le concours pour la capitale de la tauromachie.

Un coup de maître confirmé vendredi dernier au cours de l’ouverture publique des offres des deux candidats.

Premier épisode, la publication du résultat sur les critères subjectifs qui n’était pas l’atout majeur joué par le duo Casas - Nautalia. Les élus madrilènes ont octroyé 13 points au Nîmois concernant les projets de réforme pour Las Ventas contre 8,5 pour les sortants « Choperita » avec Baillères.

Dans la foulée, la Comunidad a proclamé les offres chiffrées des deux candidats sur les différentes critères objectifs et économiques. Là aussi, les challengers ont proposé un loyer annuel de 2,8 millions d’euros soit 700 000 euros de plus que le minimum exigé… et proposé par leur concurrent.

Sur l’ensemble des autres critères, Simon Casas s’est montré également mieux-disant avec une programmation plus riche en nombre de spectacle, des prix d’abonnement révisés à la baisse, une dotation supérieure à l’école taurine et sur la publicité.

Bref, la victoire semble acquise pour le Nîmois pour qui conquérir Madrid sera le couronnement d’un parcours taurin qui l’a déjà conduit à devenir l’empresa qui dirige le plus d’arènes de première catégorie. D’ailleurs, torero, aficionados et apoderados multipliaient les messages de félicitations durant la Feria de la San Miguel à Séville ce week-end.

Même les habituelles suspicions pour fermer les portes de la plus grande arène du monde à un professionnel français, semblent improbables dans le contexte politique actuel en Espagne.

En effet, la Comunidad de Madrid est présidée par le Partido Popular, groupe politique qui cherche difficilement à constituer un gouvernement de coalition national alors que ses adversaires soulèvent différentes affaires de corruption qui freinent toutes les velléités d’union nationale.

Ce lundi, la Comunidad devait rédiger ses conclusions pour désigner ce matin le vainqueur. S’il dirige Las Ventas, Simon Casas deviendrait le professionnel taurin le plus puissant.

Un demi-siècle après s’être lancé à la conquête de l’Espagne avec Alain Montcouquiol, il deviendrait le français le plus connu de Madrid avec Zinedine Zidane comme il le rappelait à ses proches avec humour et fierté ce week-end au pied de la Maestranza à Séville.

 

DSC_0576.JPG

 

Les commentaires sont fermés.