Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2016

Un grand jour pour la Fiesta…

PRO CORRIDA.JPGLe Tribunal Constitution a cassé la décision d’interdire la tauromachie en Catalogne (Loi Inconstitutionnelle) et les toros reviendront à Bogota dans les prochains mois… 

Quelle belle journée pour les aficionados.

Plutôt que se moquer, insulter – ou pire dans le passé…- des antis qui ne réalisent pas le vrai danger pour la tauromachie, on devrait féliciter les juristes et les lobbyistes qui mènent un travail remarquable des deux côtés des Pyrénées. On peut même dire des deux côtés de l’Atlantique.

Car de quoi a besoin la Fiesta ?


 

De l’investissement de ces personnes (F.Zumbiehl, Guillaume François, André Viard et d’autres que j’oublie…) ET de professionnels taurins (empresa et torero essentiellement) qui créent des cartels qui donnent envie aux aficionados de remplir les arènes.

Tant que la tauromachie pourra s’appuyer sur ces deux piliers, elle n’a pas grand-chose à craindre…

Ce 20 octobre est une journée historique.

Parce que Bogota célèbrera sa Feria en février prochain après qu’un Maire n’ait fait passer ses convictions personnelles avant son peuple (cela arrive pas si loin de chez nous…) et ignoré la culture de la Colombie qui voue un vrai amour à la Fiesta. Il suffit d’écouter les toreros parler de la Colombie et du Mexique pour comprendre à quel point le Toro est inscrit dans leur culture et le torero érigé au statut d’idole ….

Mais surtout, parce que le Tribunal Constitutionnel a considéré qu’une Province –la Catalogne- n’avait pas la compétence pour décider de l’interdiction de la corrida.

Elle peut la réguler. Pas l’interdire.

Une décision historique qui protège la Fiesta face à des hommes politiques prêts à sortir cet argument pour flatter leur électorat avec une vision court termiste….

C’est même le point essentiel de cette décision qui donne une protection supplémentaire à la Fiesta dans toute la Péninsule Ibérique.

Car en Catalogne, un tir décisif a été inscrit sans être un but en or. On peut malheureusement faire confiance aux élus de Barcelone et au Parlement Catalan pour mettre un maximum d’embuches.

Ils ont gagné la 1ère mi-temps en 2010 derrière des velléités nationalistes.

Ils ont perdu la seconde où l’Etat Espagnol s’est imposé pour légitimer la culture nationale.

Mais, nul doute qu’ils joueront les prolongations pour « réguler la Fiesta », comme ils en ont la compétence, pour légitimer leur volonté de réaliser un référendum (c’est à la mode dans le Sud-Est !!!) et proclamer l’indépendance de la Catalogne.

Un pas décisif a été franchi.

On rêve déjà en 2017 de retrouver les toros à Barcelone.

Avec Serafin Marin.

Bien-sûr.

L’idole de l’aficion José Tomas.

Et la figura française Sébastien Castella pour que l’empresa Balana réouvre la Monumental avec un No Hay billetes.

Ojala….

BARCELONA.jpg

PRO CORRIDA.JPG

barcelone.JPG

Les commentaires sont fermés.