Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/03/2017

Oreille à la toreria de Aguado et un second trophée à Tonete pour l'ouverture d'Olivenza



DSC_9422.JPG1/3 arènes. Temps pluvieux, vent et froid

Novillos de Parralejo
Pablo Aguado : Salut et oreille
Leo Valadez : silence après avis et applaudissements
Tonete : oreille et applaudissements


Difficile d’imaginer pire conditions pour débuter la Feria pour les trois novilleros au cartel d’ouverture de la Feria d’Olivenza.
Les précipitations toute la journée ont laissé planer une menace sur l’organisation de cette novillada et une dernière averse a retardé le paseo de 30mn.

Devant un aficion clairsemée qui viendra remplir les arènes à partir de samedi pour le bal des figuras, les novilleros ont éprouvé des difficultés pour réchauffer les spectateurs congelés par le froid, le vent et l’humidité.
D’autant que le lot de novillos de Parralejo, s’ils se sont laissé faire, ont pêché par un manque de fond et, parfois de race.

La plupart ont été préservés lors de la mono-pique et aux banderilles et sont allés a menos dans le dernier tercio.
Pablo Aguado a débuté devant son premier adversaire par des veroniques appliquées avant de voir le brave mettre la cavalerie sur le reculoir. Au sortir des piques, une vuelta de campana a mis fin aux velléités du Parralejo.

Pablo Aguado a bien offert quelques détails de son toreo classique sur la main droite mais le toro s’est complétement parer sur la gauche. Salut pour le novillero après une belle épée.
Décidé à ouvrir la grande porte, Aguado accueille son au toril pour une porta gayola spectaculaire avant d’enchaîner avec des veroniques et un quite par chicuelinas. De qualité, mais sans saveur particulière.

En revanche, le novillero a convaincu au cours de la faena face à un adversaire brillant par sa promptitude. Une tauromachie très sévillane qui trouve certainement son inspiration chez Morante. Mais Pablo Aguado est parvenu à conjuguer temple, bon toreo et composition de figures du meilleur goût.

Sans un pinchazo, les deux oreilles lui étaient promises.
Leo Valadez s’est montré volontaire et appliqué devant ses deux toros sans pouvoir briller faute d’adversité. Face au pire lot du jour, très faible et sans race, on peut juste lui reprocher sa faillite aux aciers lors de son premier combat.
Enfin Tonete a fait preuve du comportement attendu pour un novillero. Engagé, il a reçu une sévère voltereta du premier, il a aussi le bon toreo en permanence : avec du relâchement, de la verticalité et la main basse.

Pourtant, son manque d’expérience a été patent face au 6ème toro où Tonete n’avait aucun recours pour construire une faena en sortant de son corte favori.
Place maintenant aux figuras samedi et dimanche.
Si la météo, annoncée capricieuse, le permet.

DSC_9478.JPG

DSC_9422.JPG

DSC_9452.JPG

Les commentaires sont fermés.