Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/04/2018

Un dernier brindis à Serge Calmel

PHOTO CALMEL 1.jpgLes obsèques de ce grand aficionado biterrois se sont déroulés samedi matin. Retrouvez le papier écrit pour Midi Libre...

Alors que le mundillo local pleurait encore la disparition récente de Richard Pascal, la tauromachie biterroise souffre une nouvelle fois de la disparition d’un de ses pères.

Serge Calmel, dont la santé était fragile ces derniers mois, a contribué à l’éducation taurine de toute une génération de Biterrois – dont votre serviteur- au côté de Max Tastavi, Richard Pascal, Francis Andreu et Didier Bertrand. Dans les années 80, la salle de l’Union taurine biterroise (UTB) affichait systématiquement « no hay billetes » tous les mardis soirs pour visionner les films des corridas que cet architecte de profession réalisait dans les arènes françaises ou espagnoles.

Erudit de tauromachie, Serge Calmel aimait disserter pendant des heures sur les encastes, les robes des toros ou la ganaderia de Miura qu’il connaissait par cœur et adorait tant. D’ailleurs, il a présidé les Miurada de Béziers pendant de longues années. Epicurien et passionné, il s’investissait pleinement dans ses deux autres hobbies : le bowling et les Harley Davidson.

 


Théâtral, parfois colérique, comme tous les passionnés, Serge a poursuivi sa route dans d’autres clubs taurins quand l’UTB s’est divisée. Membre de « Tendido 7 »  un temps, il a ensuite créé le club « sol y sombra » toujours avec cette volonté de pédagogie pour développer l’aficion dans la ville et soutenir les novilladas sans picador.

Après s’être souvent produit en mano a mano avec Richard Pascal, les deux compères ont donc fait leur « despedida » ensemble et tout le mundillo biterrois mesure aujourd’hui le vide que laisseront ces deux figuras locales.

Stéphan Guin    

Écrire un commentaire