Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/10/2016

Tienta de David Mora chez Avé Maria...

ave maria,david mora,manuel escribano,robert margé,philippe pages

Après Manuel Escribano, la veille, David Mora a tienté le dimanche de la San Miguel dans la ganaderia d’Avé Maria, l’élevage andalou de Philippe Pagès et Robert Margé dans la finca El Sardinero.

Cinq nouvelles vaches ont été testées par David Mora, au lendemain de son triomphe à Pozoblanco, et Jéremy Banti alors que Lalo Lambert, le fils de Marie Sara, a toréé sa seconde vache du week-end chez Avé Maria.

Déjà propriétaires de 80 vaches et de deux étalons de Nuñez del Cuvillo, Philippe Pagès et Robert Margé travaillent pour réaliser de nouveaux investissements et développer leur cheptel avec l’ambition de débuter en novillada piquée en Espagne en 2019.

Lire la suite

06/10/2016

Manuel Escribano a tienté chez Avé Maria...

ave maria, david mora, manuel escribano, robert margé, philippe pagesGravement blessé à la fémorale en juin à Alicante, Manuel Escribano a mis un terme anticipé à sa temporada faute d’avoir recouvré ses facultés. 

L’Andalou s’est fixé pour objectif de reprendre pour la saison hivernale en Amérique et multiplie les tientas pour retrouver la flexibilité de sa jambe blessée.

Le 24 septembre, pour le 1er jour de la San Miguel, il a tienté trois vaches d’Avé Maria, l’élevage andalou de Philippe Pagès et Robert Margé dans la finca El Sardinero.

Depuis, le torero de Gerena multiplié les tentaderos dans les campos espagnols comme chez Fuente Ymbro récemment avec Finito de Cordoba.

Lire la suite

05/10/2016

Photos Camada 2017 de Miura et Prix Midi Libre 2016

REMISE PRIX 2.JPGArticle paru dimanche + photo camada 2017

La ganaderia mythique a reçu le quatrième prix spécial Midi Libre pour saluer leur parcours à Béziers et les deux grands toros lidiés le 15 août dernier 

Quelle meilleure scène que la Porte du Prince de la Maestranza pour remettre le Prix Midi Libre vendredi dernier au successeur de Sébastien Castella à la veille de la Feria de la San Miguel à Séville ?

Devant la superbe arène andalouse, un des bastions de sa ganaderia avec Pamplona et Béziers, Antonio Miura ne cachait pas son plaisir d’être honoré par notre quotidien tellement une grande histoire d’amour et de fidélité existe entre les frères Miura et la Séville française.

Après avoir expliqué le sens de ce Prix à l’éleveur, à savoir mettre en avant une contribution à la tauromachie biterroise, Antonio Miura était reconnaissant que le principal quotidien du sud-est reconnaisse leur trajectoire à Béziers depuis 35 ans et la qualité de la Miurada 2016.

Lire la suite