Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/10/2016

Retour sur 3 jours à Zaragoza, vendredi : Le potentiel de Gines Marin, déception des Daniel Ruiz

DSC_6645.JPGVendredi 14 octobre.

Feria du Pilar. Zaragoza

Entrée: ¾ arène

Cinq toros de Daniel Ruiz, desigual de présentation, et un toro de La Palmosilla (1er) 

Miguel Angel Perera (oreille et silence)

José Garrido (avis et salut, puis silence)

Gines Marin (forte pétition et salut puis salut)

 

Daniel Ruiz a lidié à Zaragoza une corrida très décevante par son comportement et sa présentation. Deux premiers toros bien faits et très astifinos et deux colorados au trapio bien peu séduisants ont imagé le caractère desigual de la corrida.

Devant une belle chambrée, Miguel Angel Perera a livré une faena très professionnelle avec sa longueur de muletazo habituelle devant un très beau burraco de La Palmosilla qui s’est cassé l’antérieur droit dès le début de la faena.

Malgré cet handicap, le brave maintenant une embestida profonde de la marque des grands toros. Perera a coupé une oreille méritée mais les regrets sont restés car, sans cet accident, le public Aragonais aurait assisté à un tout autre combat. Ensuite, l’Espagnol n’a pas ménagé ses efforts pour arracher les passes devant un manso perdido et s’est résolu à abréger le combat faute d’adversité.

Lire la suite

17/10/2016

Juan Bautista et Cuvillo, triomphateurs de la temporada dans le Sud-Est

DSC_4967.JPGLes critiques taurins du sud-est ont rendu leur verdict pour désigner les triomphateurs de la temporada 2016 du Sud Est.
 
Palmarès:
 
- Meilleur torero : Juan Bautista
- Meilleur novillero : Manolo Vanegas
- Meilleur lot de toros : Nunez del Cuvillo lidié à Nîmes le 18 septembre après-midi
- Meilleur lot de novillos : D.Mario y Hermanos de D.Manuel Vinhas lidié à Céret le 17 juillet matin
- Le prix Nimeño II récompensant une personne ou une entité ayant oeuvré pour la Fiesta est attribué à René Chavanieu pour son parcours d'aficionado militant et désintéressé.

07/10/2016

Tienta de David Mora chez Avé Maria...

ave maria,david mora,manuel escribano,robert margé,philippe pages

Après Manuel Escribano, la veille, David Mora a tienté le dimanche de la San Miguel dans la ganaderia d’Avé Maria, l’élevage andalou de Philippe Pagès et Robert Margé dans la finca El Sardinero.

Cinq nouvelles vaches ont été testées par David Mora, au lendemain de son triomphe à Pozoblanco, et Jéremy Banti alors que Lalo Lambert, le fils de Marie Sara, a toréé sa seconde vache du week-end chez Avé Maria.

Déjà propriétaires de 80 vaches et de deux étalons de Nuñez del Cuvillo, Philippe Pagès et Robert Margé travaillent pour réaliser de nouveaux investissements et développer leur cheptel avec l’ambition de débuter en novillada piquée en Espagne en 2019.

Lire la suite

06/10/2016

Manuel Escribano a tienté chez Avé Maria...

ave maria, david mora, manuel escribano, robert margé, philippe pagesGravement blessé à la fémorale en juin à Alicante, Manuel Escribano a mis un terme anticipé à sa temporada faute d’avoir recouvré ses facultés. 

L’Andalou s’est fixé pour objectif de reprendre pour la saison hivernale en Amérique et multiplie les tientas pour retrouver la flexibilité de sa jambe blessée.

Le 24 septembre, pour le 1er jour de la San Miguel, il a tienté trois vaches d’Avé Maria, l’élevage andalou de Philippe Pagès et Robert Margé dans la finca El Sardinero.

Depuis, le torero de Gerena multiplié les tentaderos dans les campos espagnols comme chez Fuente Ymbro récemment avec Finito de Cordoba.

Lire la suite

05/10/2016

Photos Camada 2017 de Miura et Prix Midi Libre 2016

REMISE PRIX 2.JPGArticle paru dimanche + photo camada 2017

La ganaderia mythique a reçu le quatrième prix spécial Midi Libre pour saluer leur parcours à Béziers et les deux grands toros lidiés le 15 août dernier 

Quelle meilleure scène que la Porte du Prince de la Maestranza pour remettre le Prix Midi Libre vendredi dernier au successeur de Sébastien Castella à la veille de la Feria de la San Miguel à Séville ?

Devant la superbe arène andalouse, un des bastions de sa ganaderia avec Pamplona et Béziers, Antonio Miura ne cachait pas son plaisir d’être honoré par notre quotidien tellement une grande histoire d’amour et de fidélité existe entre les frères Miura et la Séville française.

Après avoir expliqué le sens de ce Prix à l’éleveur, à savoir mettre en avant une contribution à la tauromachie biterroise, Antonio Miura était reconnaissant que le principal quotidien du sud-est reconnaisse leur trajectoire à Béziers depuis 35 ans et la qualité de la Miurada 2016.

Lire la suite

29/09/2016

Retour et album photos sur les deux oreilles de Sébastien Castella à Séville

DSC_6261.JPGCompte rendu de Midi Libre de mardi

Sébastien Castella caresse son rêve et conquiert Séville

Pour sa dernière corrida de la temporada, le Biterrois a triomphé à La Maestranza en coupant deux oreilles. 

Sébastien Castella ne pouvait pas espérer un meilleur final à cette temporada 2016 qui a été moins riche en succès que la précédente, faute d’un manque de réussite en début de saison puis d’une mauvaise passe à l’estocade.

Après sa performance unanimement saluée par les aficionados et les professionnels taurins pour son seul contre six Adolfo Martin à Nîmes, le numéro un 2015 a frappé un grand coup à Séville pour rappeler à tous qu’il restait une des plus grandes figuras de l’escalafon.

Dimanche, il effectuait son dernier paseo à La Maestranza, cette arène qui le fait tant rêver, puisqu’il réside à Séville depuis son adolescence, mais qui lui résiste depuis toujours et se montre souvent distante envers son enfant adoptif.

Depuis des années, il affirme qu’à force de patience et d’abnégation, la belle andalouse tomberait sous le charme de son toreo. Au cartel avec José Maria Manzanares (une oreille), extraordinaire face au cinquième toro, et Alberto Lopez Simon (deux saluts), Sébastien Castella a livré sa plus belle faena à La Maestranza et une des plus belles de sa carrière.

Portant la responsabilité de toréer en premier, le Biterrois a accueilli  son premier adversaire « a porta gayola », agenouillé face au toril, pour affirmer ses intentions.

Magistral à la cape, le maestro a immédiatement écouté les puissants « Olé » de Séville à la cape en servant des veroniques d’une belle dimension artistique en baissant la main et en toréant au ralenti. Au sortir de la piques, il a encore appuyé sur l’accélérateur avec un quite très exposé qui a définitivement conquis le public.

Ensuite, Sébastien Castella a livré une faena magnifique en utilisant parfaitement les qualités du toro d’Olga Jimenez. Une partition compacte de quatre séries où chaque passe portait l’empreinte du bon toreo, de la lenteur, en obligeant le brave à charger le mufle collé au sable.

Le Biterrois s’autorisait même quelques improvisations de bon escient avant de conclure d’une estocade entière et recevoir deux oreilles de poids.

Lire la suite

18:14 Publié dans Sébastien Castella | Commentaires (0) |  Facebook | |

Entretien complet Simon Casas pour Midi Libre de mercredi...

casas 1.JPGLa Comunidad de Madrid a officialise ce mardi que l’empresa française prendrait la direction de Las Ventas pour les quatre prochaines années, associée à Nautalia, un groupe qui pèse un milliard de chiffre d’affaires dans le  tourisme.

Votre rêve de diriger les arènes de Madrid se réalise enfin. Dans le passé, les politiques vous avez fermé les portes de Las Ventas alors que vous sembliez avoir gagné les marchés … 

La conjoncture politique espagnole a totalement changé depuis en Espagne avec tous les parties qui revendiquent l’anti-corruption et la transparence. La communidad de Madrid est dirigée par le Partido Popular mais l’ensemble des mouvements politiques, Ciudadanos, le Parti Socialiste et Podemos, siègent à son gouvernement.

L’appel d’offre de Las Ventas étant rédigé sur des critères essentiellement objectifs, le meilleur projet ne pouvait que gagner. Dès vendredi, j’étais convaincu de notre victoire car nous avons gagné sur les critères subjectifs et notre offre était supérieure sur l’ensemble des critères objectifs : le loyer des arènes, la dotation à l’école taurine, les budgets publicitaires et le prix des abonnements. 

Cette victoire représente le couronnement d’un destin depuis votre rêve d’enfance de devenir torero…

Mon existence et mes objectifs professionnels ne font qu’un. Adolescent, je suis parti de Nîmes en auto-stop, j’ai dormi comme SDF dans les rues de Madrid, j’ai été condamné à manger du pain pendant des mois.

Me retrouver à la tête de la première arène du monde après mes réussites passées, m’émeut énormément. Je suis ému car il y a toujours une juste récompense à l’effort à condition d’être capable d’y laisser sa peau.

J’ai investi toute ma vie dans la tauromachie. Au-delà de l’émotion de cette récompense, il y a aussi une émotion artistique car je suis un romantique. Avoir les arènes de Madrid est la matérialisation de toute une vie.

Lire la suite

28/09/2016

Tentadero de Jeremy Banti chez Avé Maria

DSC_6161.JPGLe dimanche en matinée de la clôture de la San Miguel, Philippe Pagès et Robert Margé avaient organisé un tentadero de cinq vaches pour David Mora, Jeremy Banti et Lalo Lambert.

Retour en image sur la prestation de Jeremy Banti dans la finca El Sardinero sur la Sierra de Constantina...

Un beau moment de toreo et de naturalidad...

Lire la suite

27/09/2016

Casas, le jour de gloire est arrivé…

CASAS 2.JPGMidi Libre Mardi

La « communidad » de Madrid déclarera ce mardi à 10h le lauréat du concours pour diriger Las Ventas. Sauf surprise, Simon Casas deviendra le patron de la plus grande arène du monde.

Au terme d’une stratégie longuement élaborée et d’un énorme coup de bluff, Simon Casas sera probablement désigné dirigeant des arènes de Madrid ce mardi avec son associé, la puissante agence de voyage Nautalia.

Depuis des mois, l’empresa Nîmoise arpentait les bureaux des principaux organisateurs pour proposer une association, seule solution selon ses dires, pour parvenir à respecter les exigences économiques de la Comunidad Madrilène.

Face à leur refus, il proclamait publiquement qu’il resterait loin de ce marché public. Alors que la direction en place, Taurodelta, semblait avoir gagné la partie en s’associant au milliardaire mexicain Alberto Baillères, Simon Casas présentait sa candidature à la surprise générale dix minutes avant la fermeture du marché.

Lire la suite

21/09/2016

Journée solidaire avec Castella et ses amis aux Saintes le 2 octobre.

castella saintes.png