Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/10/2014

La revanche des grandes familles sur les figuras.

entretien manuel martinez erice,entretien apoderado sebastien castella,entrevista manuel martinez ericeDepuis un demi-siècle, le business taurin, est dominé en coulisse par trois grandes familles (« casa ») de professionnels avec les Chopera, divisés maintenant en deux branches, les Matilla et les Lozano. S’invitent également deux VIP que sont la famille Canorea, empresa de Séville et Simon Casas dont l’activité ne cesse de se développer (apoderado de plusieurs toreros et empresa à Nîmes, Valencia, Zaragoza, Mont-de-Marsan via Marie Sara, Alicante, Granada …).

Dans ce mundillo, les affaires ont souvent fonctionné avec fluidité. Chacun détenait ses arènes, ses ganaderias et ses toreros. Les échanges fonctionnaient à plein et l’argent coulait à flot avec des tribunes qui se remplissaient et des télés qui multipliais les diffusions de corridas.

Les crises conjoncturelles ont toujours existé au sein du mundillo quand quelques toreros comme Manolete, El Cordobes ou José Tomas, ont voulu augmenter leurs émoluments et réduire la rentabilité des « taurinos ».

 

Mais le point critique a été atteint depuis cinq ans. El Juli, en patron de l’escalafon, a dirigé d’une main ferme la confrérie des figuras pour créer le G10 en incitant les toreros à s’émanciper des « taurinos » historiques. Pour s’unir à des apoderados indépendants afin d’augmenter leurs cachets. José Tomas et Sébastien Castella ont été les seuls à refuser à entrer dans la danse. Et ils ont été visionnaires.

Lire la suite

16/10/2014

Entretien Manuel Martinez Erice Midi Libre Partie 2/2

entretien manuel martinez erice,entretien apoderado sebastien castella,entrevista manuel martinez ericeL'entretien Complet du nouvel apoderado de Sébastien Castella: partie 2.

Midi Libre de lundi.

Avec vos obligations aux arènes de Madrid, pourrez-vous accompagner Castella au quotidien ? 

Evidemment. Quand je décide d’apoderer un torero, je m’implique totalement. Cela nécessite une présence physique et je serai partout où Sébastien va toréer mais si cela nécessite un effort familial et professionnel.  

Qu’espérez-vous apporter au niveau artistique à un torero aussi expérimenté ? 

Je ne vais pas apprendre à un torero qui est matador de toros depuis bientôt quinze ans, comment tenir une muleta et où se placer devant un toro !

J’espère que ma façon d’être lui apportera sérénité et tranquillité.  Je fais partie de cette école qui est convaincue que si aujourd’hui les choses se passent mal, tout ira mieux demain.

Je suis pas de ceux qui mettre la pression au torero avant chaque paseo car un trentenaire comme Sébastien Castella sait parfaitement ce qu’il doit faire devant un toro. Je suis très motivé par cette collaboration mais mon apport sera essentiellement psychologique.

Pour lui donner confiance et lui faire comprendre que cette difficile rupture avec Luisma est une étape dans sa carrière pour grandir encore.

 

Lire la suite

09:27 Publié dans Entretiens | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/10/2014

Entretien Manuel Martinez Erice Midi Libre Partie 1/2

MANUEL MARTINEZ ERICE 1.jpgL'entretien Complet du nouvel apoderado de Sébastien Castella

Midi Libre de lundi.

Patron des arènes de Madrid issue de la dynastie de professionnels taurins des Chopera, le nouvel apoderado de Castella a reçu Midi Libre dans son bureau de Las Ventas le vendredi dernier.

 

 

 

Pour vous présenter en deux mots, vous êtes l’empresa des arènes de Madrid et l’héritier de la famille de « taurinos » la plus puissante au monde…

 

En effet, je suis issue de la fameuse famille Chopera et je suis la quatrième génération de professionnel. Mon arrière-grand père a lancé l’empresa et son fils a mené la famille au sommet taurin. Ensuite, mon père José Antonio Martinez Uranga (dit « Choperita ») s’est séparé de Manolo Chopera qui a dirigé de nombreuses arènes françaises.

Depuis dix ans, nous sommes empresa des arènes de Madrid et j’ai également apoderé de nombreux toreros comme Niño de la Capea, Hermoso de Mendoza, Finito de Cordoba, Manuel Caballero ou Talavante. Et maintenant, je regarde vers l’avenir car je suis très motivé d’être devenu l’apoderado de Sébastien Castella.  

 

Pourquoi revenir comme apoderado après un an de recul ?

 

Lire la suite

09:22 Publié dans Entretiens | Commentaires (0) |  Facebook | |